Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Affinerie, puis grange et colonie de vacances, actuellement entrepôt agricole

Dossier IA52070486 inclus dans Généralités réalisé en 1989

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations grange, colonie de vacances, entrepôt agricole
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement d'ouvriers, cour
Dénominations affinerie
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Villegusien-le-Lac
Hydrographies Aube dérivation de l'
Adresse Commune : Auberive
Lieu-dit : la Forge
Cadastre : 1829 A 1580 à 1591 ; 1980 A 540

Affinerie du 18e siècle ; en 1791, il n'existe que quatre logements d'ouvriers. Agrandissement de la forge avec construction de logements d'ouvriers certainement antérieure au milieu du 19e siècle, liée au besoin grandissant de stockage du charbon de bois. Cessation de l'activité métallurgique quelques années plus tard. La ruine située à l'ouest de l'atelier de fabrication rappelle le plan primitif de la forge (B) : celle-ci semble avoir été agrandie au sud-est pour augmenter la capacité de stockage. En 1989 (enquête initiale), les locaux sont dits à usage de grange et de colonie de vacances. En 2013 (complément d'enquête), le site est à l'abandon ; les toitures se détériorent ; la végétation se développe. Le terrain sert à l'entrepôt de machines agricoles. 1818 : 175 tonnes de fer produites ; modernisation en 1836 : soufflerie à piston et réchauffeur d'air, deux roues hydrauliques équivalant à une force de 12 CV ; 1839 : 350 tonnes de fer produites par an. 1818 : la forge emploie 9 ouvriers, 16 charbonniers et 10 voituriers.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle

Logements d'ouvriers (A) un étage de comble : les quatre logements du 18e siècle sont reconnaissables à leur corniche.

Murs pierre
enduit partiel
moellon
Toit tuile plate
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble
Couvrements charpente en bois apparente
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
Typologies rectangulaire, carré
États conservations établissement industriel désaffecté, menacé
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • HISTORIQUE

    18e siècle : La forge existe et appartient à l'abbaye d'Auberive.

    16 avril 1791 : L'estimation de la forge contient la description suivante : ''deux affineries garnies de leurs soufflets, rouages, agrès et outils nécessaires, ainsi que l'ordon du marteau, halle à charbon étant contigüe, et le magasin, les jardins des forgerons derrière la dite halle, les places à crassiers et à gueuses, les biefs, sous-biefs et la noue attenant, et les quatre chambres des forgerons''. La forge est estimée à 20 000 livres.

    6 frimaire an VI : La production de la forge est de 250 milliers de fer par an alors qu'elle était de 450 à 500 milliers avant la Révolution.

    23 avril 1808 : Elie Constant Daguin commence à exploiter la forge.

    1809 : Le propriétaire est Mandat de Grancey qui affirme avoir acquis, la forge du gouvernement.

    1818 : Elie Constant Daguin, maître des forges à Auberive, est fermier de M. de Mandat. A cette date, la forge produit 175 tonnes de fer en barres par an ; elle emploie 9 ouvriers, 16 charbonniers et 10 voituriers.

    1829 : Le cadastre ancien indique que l'agrandissement de la forge est postérieure à 1829.

    1834 : Bordet Giey est propriétaire et Daguin exploitant, et la forge consiste toujours en deux feux.

    1836 : La forge est modernisée : elle est munie d'une soufflerie à pistons, d'un réchauffeur d'air, et animée de deux roues hydrauliques de 12 CV.

    1839 : La forge est dirigée par Bordet Giey et produit 350 tonnes de fer par an.

    1856 : P. Béguinot situe la cessation d'activité vers 1856.

    1864 : M. Bordet est propriétaire de la forge ; de même qu'en 1873. Le système hydraulique fonctionne encore, semble-t-il, mais pour quel usage ? L'actuel propriétaire dit que la forge aurait fait office de moulin à tan.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Marne : L 361. Etat des fabriques et manufactures existant dans le département. An III-An VII [An V].

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : L 361
  • AD Haute-Marne : 209 M9. Industrie. Statistique industrielle. 1825, 1828, 1834.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 209 M9
  • AD Haute-Marne : 209M 10. Statistique industrielle. Renseignements. Correspondance. 1839-1848.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 209M 10
  • AD Haute-Marne : 210M 1. Rapports sur la situation industrielle et commerciale du département. 1831-1841.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 210M 1
  • AD Haute-Marne : 130S 16. Auberive. Moulins et usines.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 130S 16
Bibliographie
  • BEGUINOT, Pierre. Une grande industrie haut-marnaise disparue : la production de la fonte et du fer. Chaumont, 1979. 293 [263] pages.

    p. 214