Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ardoisière dite Fosse Saint-Quentin

Dossier IA08000538 inclus dans Ensemble d'industrie extractive des ardoisières de Rimogne réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chevalement
    • atelier de fabrication
Appellations dite Fosse Saint-Quentin
Parties constituantes non étudiées chevalement, atelier de fabrication
Dénominations ardoisière
Aire d'étude et canton Ardennes - Rocroi
Adresse Commune : Rimogne
Adresse : rue du Puits Saint-Quentin , rue Jean-Baptiste-Clément
Cadastre : 1994 AH 214, 217, 407

L'exploitation de la fosse Saint-Quentin, anciennement Hallevoye, remonte au 16e siècle. Les droits appartenant aux seigneurs de Rimogne et du Châtelet sont rachetés en 1702 par Jean-Baptiste Collart de Boutancourt, qui exploitera les tréfonds pendant une vingtaine d'années. En 1785, sous la direction de F.L. Pillon, Saint-Quentin produit 4,5 millions d'ardoises et emploie 35 ouvriers. Elle est à cette époque la concurrente directe de la Grande Fosse, mais entre comme elle dans le capital de la Société des Ardoisières de Rimogne et de Saint-Louis-sur-Meuse en 1825. En 1843 un puits est foncé sur 120 m de profondeur pour le passage de l'ardoise dans les barils (wagonnets fermés). La fosse est abandonnée au début du 20e siècle puis reprise 40 ans après et le chevalement métallique est inauguré en décembre 1961. L'activité cesse définitivement en 1971. Une partie des ateliers est en place, l'autre a été incendiée dans les années 2000. Le chevalement est l'oeuvre du constructeur Venot, de Onnaing (Nord).

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1961, daté par source

Le chevalement de la fosse Saint-Quentin permettait de faire descendre et remonter les ardoisiers par groupes de douze, à l'aide d'un ascenseur jusqu´à moins 90 m dans un puits creusé à 120m de profondeur. Il facilitait également la remontée des wagonnets d'ardoise depuis le fond.

Murs calcaire
brique
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
États conservations établissement industriel désaffecté, menacé
Statut de la propriété propriété de la commune (?)
Intérêt de l'œuvre à signaler