Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ardoisière Saint-Antoine

Dossier IA08000459 réalisé en 2007

Fiche

Appellations ardoisière Saint-Antoine
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations ardoisière
Aire d'étude et canton Ardennes - Revin
Adresse Commune : Haybes
Adresse : 57 rue Madame-de-Cormont
Cadastre : 1982 AK 340

On sait que l'ardoisière Saint- Antoine est en activité en 1905, et qu'elle servira de refuge pendant les bombardements intensifs de la Première Guerre mondiale sur Haybes. Elle ne reprend que tardivement dans l'entre-deux-guerres pour cesser son activité avant 1939. Les bâtiments sont convertis à la fin du 20e siècle en entrepôts pour un artisan et pour un récupérateur de métaux.

Période(s) Principale : 19e siècle , (?)
Principale : 1er quart 20e siècle

La fosse Saint-Antoine est implantée à l'intérieur du village, comme une large partie des sites jusqu'en 1848. Deux bâtiments construits côte à côte sont accrochés à une forte déclivité vers l'ouest, pour s'étendre au sud sur une grande esplanade. Les murs sont en schiste avec soubassement en moellon et enduit ocre rouge pour le premier, larges moellons de pierre bleue apparents pour le second.

Murs schiste
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • VOISIN, Léon. Les ardoisières de l'Ardenne, Editions Terres Ardennaises, Charleville-Mézières, 1987.