Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Appellations Centrale électrique des Aciéries de Longwy
Parties constituantes non étudiées entrepôt industriel, quai, château d'eau
Dénominations centrale électrique
Aire d'étude et canton Ardennes - Sedan 2
Hydrographies Meuse la
Adresse Commune : Glaire
Lieu-dit : Château d'eau
Cadastre : 2008 AE 28, 29

La centrale électrique de Glaire est construite en 1922 par la toute nouvelle société des Aciéries de Longwy, qui avait repris l'unité de production des Forges de Sedan (usine située quelques centaines de mètres à l'est). Au milieu des années 1950, cette centrale ne fonctionne plus et est actuellement désaffectée. Le bâtiment des turbines porte la date de construction (1922) et les sigle des Aciéries de Longwy (A.L.). Située en bord de Meuse, la centrale abritait deux turbines à vapeur actionnées par des chaudières alimentées en charbon arrivant à quai par péniches. La centrale pompait également de l'eau de la Meuse pour refroidir les cubilots de l'usine.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1922, porte la date

La centrale de Glaire est entièrement construite en pan de fer hourdé de brique ; les murs sont percés de larges baies en plein cintre et présentent une modénature de briques de couleurs différentes formant des motifs géométriques. Les toits à longs pans et lanterneau sont soutenus par des charpentes métalliques apparentes et sont couverts de tuile mécanique. L'usine présente trois corps de bâtiments : un hangar industriel (stockage du charbon), la chaufferie et la centrale proprement dite. La chaufferie comporte trois niveaux : le niveau supérieur comportait les ponts roulants qui alimentaient chacune des chaudières par l'intermédiaire de trémies encore visibles. A un niveau intermédiaire se situe l'étage des chaudières. Le niveau inférieur présente le même système de trémies pour la collecte des scories. Le bâtiment des turbines est le plus élevé ; c'est un vaste hall avec baies en plein cintre et toiture à lanterneau. A proximité, un château d'eau en béton armé assurait l'approvisionnement des chaudières.

Murs fer
brique
pan de fer
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
Escaliers escalier intérieur, escalier droit, en maçonnerie
Énergies énergie thermique
énergie électrique
États conservations établissement industriel désaffecté, menacé

La centrale des aciéries de Longwy est certainement, par son immense volume et par sa qualité architecturale, l'un des plus importants sites ardennais.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20090804291NUCA : Médiathèque, Sedan, Tiroir 17, Photo 2999.

    20090804292NUCA : Médiathèque, Sedan, Tiroir 17, Photo 3019.

    20090804293NUCA : Médiathèque, Sedan, Tiroir 17, Photo 2997.

    20090804294NUCA : Médiathèque, Sedan, Tiroir 17, Photo 2997.

Références documentaires

Périodiques
  • La Reconstitution des Régions dévastées. Le Monde Illustré, tome huitième, Les Ardennes 1918-1921, Paris, 20 août 1922.