Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Centrale hydroélectrique de la Roche

Dossier IA08000375 réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale du site.
    Vue générale du site.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • salle des machines
    • bassin de retenue
    • conduite forcée
    • logement de contremaître
Appellations Centrale hydroélectrique de la Roche
Parties constituantes non étudiées salle des machines, bassin de retenue, conduite forcée, logement de contremaître
Dénominations centrale hydroélectrique
Aire d'étude et canton Ardennes - Rocroi
Hydrographies Sormonne la
Adresse Commune : Le Châtelet-sur-Sormonne
Lieu-dit : La Roche
Cadastre : 1982 AD 115 à 120

La centrale hydroélectrique de La Roche est conçue en 1932 pour faire fonctionner une carrière de pierre in situ qui cesse son activité en 1952. Le site est abandonné puis acheté à la fin des années 1990 pour une production privée. Les deux turbines hydrauliques de l´Atelier et fonderie de construction Goulut et Borne (Luxeuil, Haute-Saône) et des Ateliers Charles Robert (Lavaveixles- Mines, Creuse) qu´elle contient remontent à 1935. Elles sont toujours en activité, avec une production maximum de 800 kWh.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1932, daté par tradition orale

La centrale est implantée sur un terrain de 57 hectares, en contrebas d´un bassin de retenue de deux hectares, relié par une conduite forcée de 249 m. L´installation comprend deux salles des machines dont la plus ancienne est en moellon de schiste percée de deux larges baies vitrées, l´autre est en parpaing de béton. Elle est surmontée d´un étage de logement avec toiture à deux pans couverts d´ardoise.

Murs schiste
béton
moellon
parpaing de béton
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à deux pans
Énergies énergie hydraulique
Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables machine énergétique (étudiée dans la base Palissy)