Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle de l'Annonciation de la Vierge, dite de Masmes

Dossier IA08001782 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Annonciation de la Vierge
Appellations de Masmes
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Buzancy
Lieu-dit : Masmes
Cadastre : 1986 ZN 10

La tradition fait remonter le prieuré de Masme au temps de Charlemagne qui, de retour d´une guerre en Saxe vint à manquer d´eau et de vivres ; il implora alors la miséricorde divine et frappa sol de son épée duquel jaillit aussitôt une source limpide et une manne abondante tomba du ciel. En mémoire de ce prodige, l'empereur fit élever une basilique aux formes imposantes (un procès verbal de visite du doyenné de Grandpré en 1720 rapporte que l'édifice à trois nef remontait au 9e siècle et le plan en est conservé aux archives départementales de la Marne). L'église étant en mauvais état, le prieur commendataire Claude de Bonnal décida de la détruire 1759. Adossée à la grande église se trouvait une chapelle qui existe encore aujourd'hui. Elle fut réparée en 1765 par le prieur commendataire. D'après ses caractéristiques elle a dû être érigée au 13e siècle mais sa façade a été entièrement reprise, probablement lors des travaux de 1765, de même que les baies latérales. Le prieuré de Mame était la possession de l´abbaye de Rebais au diocèse de Meaux, vraisemblablement donné par son fondateur Dagobert II.

Période(s) Principale : 13e siècle

La chapelle est implantée à l'est de Buzancy, à l'écart de la route de Stenay, au milieu des champs. C'est un petit édifice rectangulaire constitué d'un unique vaisseau. Elle est bâtie en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille et la façade est entièrement en pierre de taille en moyen appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites et le sol est couvert de carreaux de ciment de trois couleurs. Les murs latéraux sont percés chacun d'une baie en plein cintre et la façade occidentale par un portail à arc en anse-de-panier. Le volume intérieur est couvert par un plafond en lambris. L'édifice est couvert par un toit à longs pans en ardoise.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
plafond
Couvertures toit à longs pans
États conservations bon état, restauré
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20130854116NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

    20130868887NUC2A : Collection particulière

    20130868888NUC2A : Collection particulière

    20130868889NUC2A : Collection particulière

    20130868890NUC2A : Collection particulière

    20130868891NUC2A : Collection particulière

    20130868892NUC2A : Collection particulière

    20130868893NUC2A : Collection particulière

    20130868894NUC2A : Collection particulière

Références documentaires

Périodiques
  • Le prieuré de Masme. Almanach Matot-Braine, année 1888.

    pp. 201-202
  • LAPIERRE, A. Le prieuré de Notre-Dame de Saint-Masmes près Buzancy. Almanach Matot-Braine, années 1924.

    pp. 211-236
  • LAPIERRE, A. Le prieuré de Notre-Dame de Saint-Masmes près Buzancy (suite et fin). Almanach Matot-Braine, année 1925.

    pp. 252-279
  • COISTIA, Michel. Quand l'art soulève la tempête ou la singulière histoire de la rénovation de l'église de Fossé. Terres Ardennaises, juin 2011, n°115.

    pp. 16-29