Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle du monastère des Dames de l'Assomption

Dossier PA00079231 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression

Dossiers de synthèse

Destinations hôpital général
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Saint-Dizier Centre
Adresse Commune : Saint-Dizier
Adresse : rue Godard-Jeanson
Cadastre : CP 84

La chapelle de l'hôpital de Saint-Dizier faisait partie de l'ancien couvent des Dames de l'Assomption, hôpital depuis le Moyen Age. Le nouvel hôpital est construit en 1863, la chapelle en 1866, par l'architecte Hubert Fisbacq. Il est incendié en 1901 (la chapelle a-t-elle été touchée ?) et reconstruit entre 1908 et 1910. Ouverture officielle en juillet 1911. Les religieuses de la congrégation des Dames de l'Assomption tiennent cet établissement de soins. La congrégation est dissoute en 1906. Depuis 2004, la chapelle accueille les archives de l'hôpital. Suite à la construction du nouveau site de l'Hôpital de Saint-Dizier, la chapelle et l'ensemble du site actuel sera évacué et la chapelle désaffectée de fait. Elle est actuellement propriété d'un établissement public : l'hôpital de Saint-Dizier. Son mobilier est partiellement vendu en 1990 ou 1995 (orfèvrerie, chandeliers, petits objets). Les vitraux et la toiture ont été rénovés entre 2001 et 2002.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1866
Auteur(s) Auteur : Fisbacq Hubert, architecte,

Edifice de plan allongé à nef de quatre travées et bas-côtés. Transept non saillant. Style néo-gothique totalement homogène jusque dans son ameublement, qui date de l'époque de construction (1866). Chaque travée est percée de deux petites baies ogivales, alternativement géométriques et figurées. Deux grandes rosaces dans chaque bras du transept. Choeur de deux travées à chevet polygonal éclairé de baies en partie haute. Pas de sacristie, ou bien correspond à l'actuel bureau situé au nord, par le bras du transept. Portail ogival et porte à double battants en bois et ferronnerie. Piliers à chpiateaux à crichets dans le style du 13e siècle. Voûtes d'ogives sur l'ensemble de l'édifice. Deux petites chapelles latérales en hémicycle dans le prolongement des bas-côtés. Au revers à l'extérieur, le volume ne correspond pas à une tourelle avec fondations en terre mais se présent suspendu, comme des tourelles d'angles castrales. Au sud, au niveau du bras du transept, une porte donne accès à l'ancienne descente des morts, la morgue se trouvait au dessous. A côté sur le même palier, un escalier en vis mène au rez-de-chaussée.

Murs pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 4 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Escaliers escalier hors-oeuvre, escalier en vis
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'un établissement public
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1981/03/02
Précisions sur la protection

Chapelle (cad. CP 84) : inscription par arrêté du 2 mars 1981.