Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cirfontaines-en-Azois, ancienne ferme de Clairvaux

Dossier IA52001055 réalisé en 2015

Fiche

La Ferme de Clairvaux à Cirfontaines-en-Azois (52) ne doit pas être considérée comme une grange proprement dite mais comme une ferme seigneuriale, siège de l’exploitation des parcelles disséminées au hasard des donations audit finage, reçues depuis le milieu du XIIe siècle (cf. carte du temporel ill. IVR21_20151000530NUCA). Malgré la présence et l’antériorité de Saint-Oyend de Joux via son prieuré de Laferté-sur-Aube, Clairvaux finit par détenir la moitié de la seigneurie, d’où la construction de cette ferme à l’époque moderne vraisemblablement. Les bâtiments figurés au cadastre du début du XIXe siècle sont pour l’essentiel encore debout (ill. IVR21_20155200755NUCA), notamment le logis dont les fenêtres sur cour comportent des linteaux délardés typiques du XVIIIe siècle ; on retiendra parmi les vestiges les plus anciens le petit portail piéton en plein cintre (à agrafes) donnant accès à la cour intérieure (déplacé ?) et qui paraît remonter au XVIIe siècle (ill. IVR21_20155200754NUCA).

Genre de cisterciens
Appellations Ferme de Cirfontaines, Ferme de Clairvaux
Destinations ferme
Parties constituantes non étudiées ferme
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Châteauvillain
Adresse Commune : Cirfontaines-en-Azois
Lieu-dit : Village
Adresse : 7 rue de la Ferme de Clairvaux
Cadastre : 1989 E 83 à 94 ; 472 ; 524 à 527

La Ferme de Clairvaux à Cirfontaines-en-Azois (52) ne doit pas être considérée comme une grange proprement dite mais comme une ferme seigneuriale, siège de l’exploitation des parcelles disséminées au hasard des donations audit finage, reçues depuis le milieu du XIIe siècle (cf. carte du temporel ill. IVR21_20151000530NUCA). Malgré la présence et l’antériorité de Saint-Oyend de Joux via son prieuré de Laferté-sur-Aube, Clairvaux finit par détenir la moitié de la seigneurie, d’où la construction de cette ferme à l’époque moderne vraisemblablement.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)

Les bâtiments figurés au cadastre du début du XIXe siècle sont pour l’essentiel encore debout (ill. IVR21_20155200755NUCA), notamment le logis dont les fenêtres sur cour comportent des linteaux délardés typiques du XVIIIe siècle ; on retiendra parmi les vestiges les plus anciens le petit portail piéton en plein cintre (à agrafes) donnant accès à la cour intérieure (déplacé ?) et qui paraît remonter au XVIIe siècle (ill. IVR21_20155200754NUCA).

Murs calcaire moellon crépi
Toit tuile plate, tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général - WISSENBERG Christophe
Christophe WISSENBERG

Christophe WISSENBERG


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.