Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Collégiale Notre-Dame et Saint-Ermel, actuellement église paroissiale Notre-Dame et Saint-Ermel

Dossier IA08001497 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Notre-Dame et Saint-Ermel
Destinations église paroissiale
Dénominations collégiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Givet
Adresse Commune : Vireux-Molhain
Lieu-dit : Molhain
Cadastre : 2013 AD 363

La tradition veut qu´en 752 une église ait été fondée en ce lieu par Ada, épouse d´un comte Wibert, aquitain réfugié à la cour de Pépin le Bref. Ada apportait les reliques de saint Ermel, un évêque anglo-saxon du siècle précédent. L'existence d´un chapitre n´est assurée qu´en 1143, époque où les patrons laïcs du chapitre sont les seigneurs de Chimay. La collégiale était entourée par un enclos canonial dont il subsiste plusieurs maisons. En 1602, les chapelles orientées du transept ont été détruites et remplacées par deux sacristies. La nef a été entièrement reconstruite au 18e siècle (les parties orientales ont été revoûtées à cette époque car un chronogramme daté de 1762 est présent à la voûte de la croisée du transept). En 1834, la tour qui précédait la nef s'écroula à cause de fissures apparues en 1820 et on la remplaça, entre 1847 et 1861, par la façade actuelle. En 1916, des fouilles furent conduites dans la crypte par une équipe de soldats allemands sous la direction de l'architecte Kreis. Les textes et l´examen de la construction permettent de restituer une tour occidentale en avant-corps, une nef séparée des bas-côtés par de hauts piliers carrés mosans, un transept bas à croisée irrégulière avec des chapelles orientées carrées, un choeur long rectangulaire. Cette structure, habituelle aux collégiales mosanes du 11e, a été remaniée par l´établissement de voûtes d´ogives sur le transept surhaussé et sur le chœur, sans doute au temps d´Alard IV de Chimay (mort en 1218) car un chapiteau à crochet datant de cette époque est conservé derrière les boiseries du chœur. La structure générale de l´église permettrait ainsi de l´attribuer au 11e siècle, mais selon certaines hypothèses, les arcatures présentes à la base des murs et le mode de fonctionnement de la crypte (proche de celui de Saint-Médard de Soissons et de Saint-Quentin) pourraient faire remonter ces parties de l'édifice à l'époque carolingienne.

Période(s) Principale : 8e siècle , (?)
Principale : 11e siècle
Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1762, porte la date, daté par travaux historiques

L'ancienne collégiale est implantée au coeur du village, à flanc de colline. Elle adopte un plan en croix latine. La nef présente un seul vaisseau mais sa partie terminale comporte latéralement deux petits dégagements permettant l'accès direct aux bras du transept. Le transept est saillant et précède le choeur à deux travées et chevet plat. Une crypte se développe sous le choeur et les deux sacristies qui l'encadrent (on y accède, depuis l'intérieur, par deux portes ménagées à la base des murs orientaux du transept). Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la nef, à l'aplomb de la façade occidentale. L'escalier tournant d'accès à la tribune et aux clochers est situé dans l'angle sud-ouest de la nef. L'édifice est bâti en moellon de grès de Vireux mais les chaînes d'angle, les corniches et les baies sont en pierre de taille bleue de Givet (les baies géminées obturées des murs-pignons des bras du transept et les baies des flancs du choeur sont en meulière). Les faces intérieures des murs sont enduites. Les sols de la nef et du transept sont couverts de dalles de marbre noir et celui du choeur d'un damier de marbre noir et rouge veiné. Les murs de la nef, ceux des bras du transept de baies en anse-de-panier et ceux des murs orientaux des bras du transept ainsi que des flancs du choeur de petites baies en plein-cintre ; des baies géminées ont été obturées et remaniées aux murs-pignons des bras du transept et au chevet du choeur. La façade occidentale comporte un petit avant-corps central à la base duquel se développe un portail en plein-cintre à agrafe. La nef est couverte d'une voûte en berceau déprimé et les parties orientales de voûtes d'ogives. La crypte est voûtée d'arêtes supportées par des colonnes à chapiteaux nus. La couverture est en ardoise. La nef, le transept et le choeur sont couverts de toits à longs pans, les sacristies et les dégagements de la nef de toits à deux pans et le clocher par un toit en pavillon.

Murs grès
calcaire
meulière
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau
voûte d'ogives
voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
toit en pavillon
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques décor stuqué
peinture
Représentations armoiries
Précision représentations

Armoiries d´Alphonse Ferdinand de Hamal, baron de Vierves, et alors patron du chapitre, à la voûte du bras sud du transept.

Choeur et transept du 11e siècle, remaniés au début du 13e siècle, dont certaines parties pourraient remonter à l'époque carolingienne. Présence de l'une des rares cryptes du département. Voûtes stuquées du 18e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables voûte, crypte
Protections classé MH, 1964/01/29
Précisions sur la protection

Eglise de Molhain, y compris sa crypte (cad. A 414) : classement par arrêté du 29 janvier 1964.

Annexes

  • 20130854408NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 11

    20130854409NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 11

    20130842918NUC : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, n° 4011

    20130842919NUC : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, n° 4012

    20130868860ZZ : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, 4010

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    BB1 ; GG2 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Documents figurés
  • Archives départementales des Ardennes, Archives entrées par voies extraordinaires, 1 J.

    244 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 1 J
Bibliographie
  • Dictionnaire des églises de France. Volume 5 : Champagne, Flandre, Artois, Picardie. Paris : Robert Laffont, 1969. 144 p.

    p. 140
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 167
  • LANOTTE, André. Ardenne, terre d´églises en marge. Trésors d´Ardenne : art religieux et croyances populaires en Ardenne et Luxembourg. Musée en Piconrue, 1987, p. 19 à 54.

    p. 30
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    pp. 334-335
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    p. 290
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 226
Périodiques
  • Fragments historiques sur la collégiale de Molhain. Almanach Matot-Braine, année 1894.

    pp. 192-202
  • BOUILLET, A. Le retable de Ham-sur-Meuse . Revue historique ardennaise , 1903, tome X.

    pp. 330-331
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 24 décembre 1921, n°26, pp. 204-205
  • MANCEAU, Henri. L´église collégiale de Molhain et sa crypte. L´Automobilisme ardennais, n°92, septembre-octobre 1953.

    pp. 9-19
  • MANCEAU, Henri. Témoins du passé. L´Automobilisme ardennais, n°155, mars-avril 1964.

    p. 10
  • GAMBIER, Albert. Quelques réflexions sur deux cryptes dans les Ardennes wallonnes : Molhain et Givet. Ardenne Wallonne, n°11.

  • PINARD, Jean-François. Les Chronogrammes . Ardenne Wallonne , mars 1992, n°48.

    p. 21
  • BERTRAND, Patrice. La Collégiale Notre-Dame et Saint-Ermel. Ardenne Wallonne, n°63, décembre 1995.

    pp. 24-26
  • MAJEWSKI, André. La collégiale de Vireux-Molhain : des origines discutées. Terres ardennaises, hors-série, La route Rimbaud-Verlaine, décembre 1991.

    pp. 52-53