Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Échauguette de l'hôtel de Marisy

Dossier IA10001898 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations échauguette
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Adresse Commune : Troyes
Adresse : 9 rue Charbonnet , rue des Quinze-Vingt
Cadastre : 2018 BV 184 ; 1838 F 948, 949

Échauguette de l'hôtel construit autour de 1531 pour Claude de Marisy, grenetier au grenier à sel de Troyes, maire de la ville de 1522 à 1528, et son épouse, Michelle Mollé. Lors de la reconstruction des élévations de l'hôtel sur la rue Charbonnet (1872-1874) sous la direction des architectes Eugène Millet et Paul Naples, l'échauguette, reconnue comme la partie la plus précieuse de l'édifice, est soigneusement démontée et remontée. Mais au lieu d'être accolée à un angle sortant, comme à l'origine, elle est suspendue à un pan coupé. Quelques éléments secondaires ont dû être changés : une partie des deux frises inférieures du cul-de-lampe, les vases du rétrécissement du dernier niveau qui avaient disparu ainsi que les piliers de l'édicule de couronnement. Certains éléments très usés comme les chapiteaux et les linteaux de l'étage des fenêtres ont été conservés. Le 10 octobre 1873, un article d’Émile Soccard rend compte de ce remontage. En 1987, l'échauguette est nettoyée et restaurée par l'IFROA.

Période(s) Principale : 2e quart 16e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1872, daté par source
Auteur(s) Auteur : Millet Eugène,
Eugène Millet (1819 - 1879)

Elève de Viollet-le-Duc, il fut Inspecteur général des édifices diocésains.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source
Auteur : Naples Paul,
Paul Naples (1844 - 1885)

Collaborateur d'Eugène Millet et architecte attaché à la commission des monuments historiques. 1883, nommé architecte diocésain de Langres.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source

Échauguette composée d'un cul-de-lampe, d'un niveau d'allèges, d'un second de fenêtres et d'un troisième formant édicule de couronnement. Ce dernier, en retrait par rapport au niveau inférieur, prend la forme d'un petit temple hexagonale ouvert et couvert d'un dôme. Les fenêtres sont protégées par des grilles semi-circulaires.

Murs calcaire moyen appareil
Toit pierre en couverture
Couvertures dôme polygonal
Techniques sculpture
Représentations acanthe, homme, femme, ange pilastre, ruban, armoiries, écu pilastre, fronton, tête, enfant vase, pilastre
Précision représentations

Sur le cul-de-lampe se succèdent deux frises de feuilles d'acanthe, puis une troisième marquée par une alternance de figures en buste : deux hommes barbus la tête tournée vers le pan suivant, puis deux femmes tournées vers le pan central où se trouve un homme imberbe figuré de face. De petits anges ponctuent les angles. Le dernier registre est orné de modillons à volutes et les angles de chapiteaux Première Renaissance en surplomb.

Au niveau des allèges, les pans sont séparés par un pilastre d'angle orné de triangles et d'un motif central circulaire. Chaque pan est garnie d'une table sculptée d'un écu suspendu et agrémenté de rubans. Les armoiries contenues dans les écus représentent : dans le pan central, celles du commanditaire, Claude de Marisy (d'azur à 6 macles d'or) ; dans le premier pan à droite, celles de sa grand-mère maternelle, Marguerite de Valentigny (de gueules au rais d'escarboucle d'or) ; dans le dernier pan à droite, l'écu, parti, du couple commanditaire, Claude de Marisy et Michelle Molé (de gueules au croissant d'argent surmonté de deux étoiles d'or) ; dans le pan à gauche du panneau central, les armes d'Isabeau de Louvemont, mère de Claude de Marisy (de sable à trois tours crénelées d'argent maçonnées du champ, au chef du second chargé d'un lion issant de gueules) ; dans le dernier pan à gauche, les armoiries de Guillemette Phelippe, grand-mère paternelle de Claude (de gueules à 3 lions d'or assis).

Au niveau des baies, se retrouvent des pilastres identiques mais triples sur chaque angle. Ils sont surmontés de chapiteaux fantaisistes, puis d'une frise et d'une corniche. Les fenêtres elles-mêmes sont encadrées de pilastres avec chapiteaux, portant frise, corniche et fronton triangulaire. Les frontons contiennent une tête humaine et ont, pour acrotères, des figures d'enfants qui semblent avoir tenu des cornes d'abondance.

Le retrait de l'édicule de couronnement est marqué de vases décoratifs. Les piliers sont agrémentés de pilastres à chapiteau et le dôme est couvert d'écailles. Un vase décoratif amortit l'ensemble.

Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1862
Précisions sur la protection

Classé MH sur la liste de 1862.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Troyes. 1 O 260. Rue Charbonnet. Hôtel de Marisy. Affaire Evrad, 1866-1874.

    Archives municipales de Troyes : 1 O 260
  • MAP. 81/10/111. Restauration d'édifices de l'Aube. Hôtel de Marisy. Projet de travaux de conservation et de reconstruction d'une partie de l'édifice, 1867-1988.

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 81/10/111
  • MAP. 1999-008-0065. Restauration de l'échauguette de l'hôtel de Marisy, 1987.

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Charenton-le-Pont : 1999-008-0065
Documents figurés
  • Troyes. Architecture civile et militaire. Hôtel Maricy [Marisy], rue du Mortier d'Or. Détail de la tourelle d'angle [élévation]. Plan de la tourelle à la hauteur des pilastres. Détail de la grille de la fenêtre à l'angle du rez-de-chaussée. Façade générale [élévation]. Chambranles et appui des fenêtres du rez-de-chaussée. Chambranle et appui des fenêtres du deuxième étage. Restes de l'ancien palais des comtes de Troyes / Pierre-Joseph Garrez. 1847. 1 dess. : aquarelle (MAP : 82/10/1010-270).

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Charenton-le-Pont : 82/10/1010-270
  • Vue la rue du Mortier d'Or [des Quinze-Vingt] / Jules-Nicolas Schitz. 1839. 1 est. : lithographie ; 27,6 x 19 cm (Troyes, musée des Beaux-Arts. MAH.78.9.122.11).

    Musée des Beaux-Arts, Troyes : MAH.78.9.122.11
  • Hôtel de Marisy. Tourelle à l'angle de la rue du Mortier-d'Or [des Quinze-Vingt] / Adrien Dauzats. [ca 1843-1844]. 1 dess. : crayon, lavis ; 42 x 27,5 cm (Troyes, musée des Beaux-Arts. MAH.859.4.2).

    Musée des Beaux-Arts, Troyes : MAH.859.4.2
  • [Élévation sur la rue des Quinze-Vingt] / Gustave Lancelot. [avant 1866]. 1 photogr. nég. : verre ; 27 x 21 cm (AD Aube : 18 Fi 7284).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 18 Fi 7284
  • [Échauguette de l'hôtel de Marisy] / Gustave Lancelot. [avant 1866]. 1 photogr. nég. : verre ; 27 x 21 cm (AD Aube. 18 Fi 7282).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 18 Fi 7282
  • [Angle de l'hôtel de Marisy et échauguette] / Gustave Lancelot. [après 1873]. 1 photogr. nég. : verre ; 27 x 21 cm (AD Marne : 18 Fi 7285).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 18 Fi 7285
  • [Échauguette de l'hôtel de Marisy et rue des Quinze-Vingt] / Gustave Lancelot. [après 1873]. 1 photogr. nég. : verre ; 27 x 21 cm (AD Marne : 18 Fi 7288).

    Archives départementales de l'Aube, Troyes : 18 Fi 7288
Bibliographie
  • FICHOT, Charles. Album pittoresque et monumental du département de l'Aube. Troyes : impr. de E. Caffé, 1854.

    p. 32
  • AUFAUVRE, Amédée. Troyes et ses environs : guide historique et topographique. Troyes : Bouquot éditeur, Paris : Schultz et Thuillié, 1860.

    p. 134-135
  • FICHOT, Charles. Statistique monumentale du département de l’Aube. Troyes : Lacroix, 1884-1900, 5 vol.

    vol. 3, p. 101-107
  • ARNAUD, Anne-François. Voyage archéologique et pittoresque dans le département de l'Aube. Troyes : L.-C. Cardon, 1837.

    p. 239
Périodiques
  • ROSEROT, Alphonse. Les Marisy. Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et art du département de l'Aube (Société académique de l'Aube), 1876, 40, p. 199-289.

  • SOCARD, Émile. La tourelle de l'hôtel de Marisy. Annaire de l'Aube, 1874, p. 3-5.

(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général - Ducouret Bernard
Bernard Ducouret

chercheur du Service régional de l'inventaire et auteur de certaines publications de l'inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.