Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale de la Sainte-Croix

Dossier PA00079247 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression

Dossiers de synthèse

Vocables de la Sainte-Croix
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Joinville
Adresse Commune : Suzannecourt

Les 2 travées du choeur et le portail occidental semblent dater de la 2e moitié du 12e siècle. La nef, avec le portail nord (qui donnait vers le cimetière) ainsi que le porche semblent dater du début du 13e siècle. La chapelle nord et l'actuelle sacristie, d'une part, puis les 2 autres travées du collatéral nord par la suite, semblent avoir été successivement bâtis au cours du 15e siècle. Le voûtement et tout le décor du choeur ont été repris au 19e siècle. A cette même époque, les contreforts côté sud de l'édifice ont été visiblement renforcés.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Nef de 2 travées, précédée d'un porche. La 2e travée de la nef conserve les vestiges d'un ancien voûtement sexpartite (visible au niveau clef-de-voûte, existence d'un tas de charge faisant office de pile faible). La nef est prolongé d'un choeur à 2 travées et chevet plat, le clocher s'élevant sur la première travée. Elle est accosté d'un collatéral long de 3 travées. Le choeur est accostée d'une chapelle, qui sert maintenant de sacrsitie. L'ensemble est couvert de voûtes d'ogives.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit ardoise, tuile mécanique
Plans plan allongé
Étages 2 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre, escalier en vis
Techniques vitrail
peinture

Décor peint sur tous les murs de la nef, recouvert de badigeon.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1925/12/07
Précisions sur la protection

Porche : inscription par arrêté du 7 décembre 1925.