Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale de la Sainte-Croix

Dossier IA08001960 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Vocables de la Sainte-Croix
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Boult-aux-Bois
Cadastre : 1994 AC 161

Une commanderie templière est à l'origine du bourg. En 1631, nombres de propriétés furent dévastées au cours d'hostilités et le commandeur Adrien de Wignacourt dépensa 18 500 livres pour tout reconstruire ; il répara (ou plutôt reconstruisit) l´église de Boult et la fortifia. L'angle nord-ouest a été reconstruit, probablement au 20e siècle. En 1776, le village était succursale de la cure de Belleville mais dans une enquête de 1774 il est fait mention d´un curé qui habite à Boult. Il semble que la séparation des deux paroisses intervint à suite d´une ordonnance du 28 juin 1733.

Période(s) Principale : milieu 17e siècle

L'église de la Sainte-Croix est implantée dans la partie sud du village. Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur ne forment qu'un seul vaisseau qui se termine par une abside à trois pans. La première partie de la nef est occupée par la tribune d'orgue, soutenue par deux colonnes, et par son escalier en équerre. A l'aplomb de cette partie est implanté le clocher en charpente de plan carré. La sacristie est adossée au flanc nord du choeur. Les murs sont élevés en moellon calcaire mais les chaînes d'angle et les baies sont en pierre de taille calcaire. La sacristie est entièrement bâtie en pierre de taille de Dom-le-Mesnil en petit et moyen appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites et le sol est couvert de carreaux de céramique noir et blanc. Les murs sont percés de baies en plein-cintre étroites et le portail occidental est également en plein-cintre. Le comble refuge est fortifié par le biais d'arquebusières et d'une bretèche au-dessus de la baie axiale de l'abside. Les volumes intérieurs sont plafonnés. La couverture de l'édifice est en ardoise. L'édifice est couvert par un toit à longs pans terminé par une croupe polygonale, la sacristie par un toit à longs pans à croupe et le clocher par une flèche carrée.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
États conservations bon état

Edifice fortifié.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H6 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 285-286
  • DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.

    p. 70
Périodiques
  • POQUET, A. Les Templiers et leurs établissements dans le diocèse de Reims. Almanach Matot-Braine, année 1882.

    pp. 169-170
  • MANCEAU, Henri. Belval-en-Dieulet. L´Automobilisme ardennais, n°77, mars-avril 1951.

    p. 24
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Auflance, Boult-aux-Bois, Briquenay, Damouzy, Etrepigny, La Ferté-sous-Chiers, La Francheville, Gespunsart, Gruyères, Gué-d´Hossus, Landres-Saint-Georges, Margny, Singy-Montlibert, Toges. Revue historique ardennaise , année 1979, tome XIV.

    pp. 145-152