Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale de Saint-Julien de Courville

Dossier IA51001290 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Synthèse historique

L’histoire de l’église Saint-Julien doit être rapprochée de celle du château de Courville, dont il ne subsiste aujourd’hui que des vestiges. Au 7e siècle, la terre de Courville est donnée aux archevêques de Reims qui y établissent leur propriété exclusive vers 1179. L’époque de la construction du château reste méconnue (parfois avancée au 12e siècle) mais il a très probablement succédé à une villa carolingienne mentionnée par Flodoard au 10e siècle. À l’origine, l’église se trouvait dans la basse-cour du château. Deux théories sont avancées pour l’époque de la construction de l’église. La plus courante définit trois phases de construction : une première phase à la fin du 11e et au début du 12e siècle qui concernerait une tour porche occidentale munie d’une tribune et d’un clocher, la nef à quatre travées, les bas-côtés et un chœur ; viendrait ensuite une seconde phase au cours du 12e siècle pour l’abside, la chapelle sud (sacristie) et la chapelle Saint-Michel au-dessus de la tribune qui nécessita des modifications de la tour porche et l’enlèvement du clocher primitif ; enfin, une troisième phase au début du 13e siècle pour la construction du chevet, de la chapelle polygonale nord (chapelle de la Sainte Vierge) et du transept doté d’un clocher avec modification du chœur primitif. L’autre théorie, plus récente, date la construction de l’église primitive dans le courant du deuxième tiers du 12e siècle et le transept aurait ensuite été reconstruit dès la fin du siècle. Les deux approches se rejoignent en revanche pour l’agrandissement de la chapelle Saint-Michel en direction de la nef à la fin du 14e siècle et surtout au début du 15e siècle. Reliée au château par un pont en bois, cette chapelle indépendante était réservée aux archevêques de Reims jusqu’à la chute de la passerelle en 1730. En 1793, les révolutionnaires dévastent l’église : les ornements, objets de culte et meubles sont détruits ou volés. Seule la plus grosse des quatre cloches datée de 1543, est laissée à sa place (fondue et remplacée par trois cloches en 1873). Pour la reprise du culte, du mobilier est racheté et la toiture qui tombait en ruine est réparée. Plusieurs travaux d’embellissements et de réparations vont ensuite être effectués : lambris, boiserie, badigeonnage, installation d’un portail intérieur et extérieur, vitraux, toitures, dallage, consolidation de la chapelle Saint-Michel et ragréage des murs (AD Marne. 7 J 25). Vers le milieu du 19e siècle, l’église est érigée en chapelle de secours par décret de napoléon III (AD Marne. 7 J 25). Des travaux d’embellissement sont ensuite effectués en 1895, par l’ajout de quatre voûtes en berceau en briques creuses dans la nef qui était alors simplement plafonnée.

Au cours de la Première Guerre mondiale, les Allemands occupent le village de Courville de mai à août 1918 et l’église sert de dortoir. À leur départ, le mobilier, les objets sacrés, les cloches et les vitraux sont manquants ou brisés. L’édifice a aussi été touché par deux obus, mais les dégâts sont « insignifiants » (MAP. 1993/07/23). En revanche, l’explosion du château miné par les Allemands à leur départ, a provoqué la destruction du bas-côté nord et l’effondrement de toitures à plusieurs endroits ; seuls le bas-côté sud et le transept sud sont couverts. Le service des régions libérées va rapidement déblayer les décombres et recouvrir la chapelle supérieure, le transept nord et la chapelle de la vierge, mais suite au classement de l’église le 4 septembre 1920 (AD Marne. 4 T 31) la reconstruction du bas-côté nord est stoppée. La restauration de l’église est alors prise en charge par l'administration des Beaux-Arts sous la direction de l’architecte Bernard Haubold. Les travaux vont se dérouler de 1920 à 1931 (MAP. 81/51/0056) : couverture, charpente, maçonnerie, menuiserie, vitrerie. La couverture qui comprenait autrefois des ardoises, est uniformément restaurée de tuiles plates ; mais en 1927, ces travaux sont déjà défectueux (mauvaise qualité et intempéries) et la couverture est refaite. Par la suite, des travaux de restauration et d’aménagement sont régulièrement réalisés : mise en place d’un caniveau en pierre autour de l’église en 1931 ; installation d’un éclairage électrique en 1936 (MAP. 81/51/0056) ; restauration de la couverture du bas-côté nord et de la façade ouest vers 1950 ; travaux de maçonnerie, gouttières, chaine du clocher et plancher dans la chapelle haute vers 1980 (MAP. 1993/07/23) puis réfection au début du 21e siècle des couvertures du bas-côté nord, du transept, du chœur et de la charpente de la chapelle sud (STAP. Classeur Travaux MH).

Vocables Saint-Julien
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Fismes-Montagne de Reims
Adresse Commune : Courville
Cadastre : 2014 AA 25

La construction de l'église Saint-Julien est à rapprocher de la construction du château des archevêques de Reims, dont le site participait d'une série de châteaux destinés à protéger le territoire épiscopal. La construction se serait faite en 2 ou 3 temps, entre la fin du 11e siècle et le début du 15e siècle. La construction primitive comprend une nef à 4 travées précédée d'un clocher-porche. Celui-ci sera modifié pour l'aménagement de la chapelle haute au 12e siècle, directement reliée au château par une passerelle au 15e siècle. Le transept, le chevet et les deux chapelles sont du 13e siècle. Les révolutionnaires dévastent l'église et de nombreux objets sont détruits ou volés. Le vaisseau central de la nef, jusqu'alors plafonné, est voûté d'ogives en briques en 1895. Au départ des Allemands en 1918, les vitraux sont détruits et, par le souffle de l'explosion du château, le bas-côté nord est détruit. Bernard Haubold avec l'entreprise Hory sont chargés des travaux de restauration entre 1920 et 1931.

Période(s) Principale : limite 11e siècle 12e siècle, 12e siècle, 13e siècle, 15e siècle, 4e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1895, daté par source
1920, daté par source
Auteur(s) Auteur : Haubold Bernard,
Bernard Haubold (1875 - )

TITRES ET FONCTIONS

Il est nommé sur titre Architecte en chef des Monuments historiques (1907-1941), chargé des Côtes-du-Nord (à l’exception de la Cathédrale de St-Brieuc attribuée en 1908) puis. en 1913, du Finistère tandis que Malençon le supplée pour le département des Côtes-du-Nord durant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il est chargé de la Loire-Atlantique (à l’exception de la Cathédrale de Nantes attribuée en 1920), de l’Yonne (1919-1940), des arrondissements d’Épernay et de Reims à l’exception des édifices religieux et de l’archevêché (1921), du Mont-St-Michel (1929-1933), de la direction des travaux des édifices de la Marne pour les arrondissements de Châlons-sur-Marne et Vitry-le-François (1933), à l’exception de l’église d’Ambrières obtenue en 1936, de la Côte-d’Or (1936), des édifices de la Ville d’Arras (1939) et la Marne (1940).

PRINCIPAUX OUVRAGES

La chapelle de Port-Blanc à Penrosan, l’église de Plestin-les-Grèves, la chapelle St-Gonezy à Plougrescant.

(source : La Compagnie des architectes en chef des monuments historiques)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église présente un plan allongé, comprenant une nef avec un vaisseau central flanqué de bas-côtés. On y accède par l'ouest par un vestibule supportant un ancien clocher au sommet tronqué. Le transept saillant débouche sur une chapelle dans le bras nord et dans la sacristie au sud. Un clocher s'élève sur la croisée, couvert en bâtière. Le chœur comprend une travée droite et une abside à 3 pans. Saint-Julien a la particularité d'avoir une chapelle haute au-dessus des deux premières travées.

Murs calcaire grand appareil
calcaire moellon
Toit tuile plate, métal en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux, 1 étage carré
Couvrements fausse voûte en berceau, à lunettes
voûte d'ogives, à lunettes
voûte d'arêtes
voûte d'ogives bombée
plafond
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
appentis
toit en bâtière pignon découvert
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
États conservations bon état
Techniques sculpture
peinture
Représentations ornement figuré ornement végétal ornement géométrique
Précision représentations

Extérieure

Une frise de modillons court tout le long de la partie supérieure des murs du chevet, des chapelles, des bras du transept et de la nef basse. Ils sont anthropomorphes sur le mur nord de cette dernière et le chevet, sur lequel ils alternent avec un motif géométrique, et moulurés sur les autres murs. Une tête humaine est placée à l'extrémité ouest de la rive de toiture des élévations nord et sud.

Les bras du transept sont éclairés par une baie en plein cintre surmontée d'une rosace à six lobes.

La chapelle Saint-Michel est éclairée, au nord et au sud, par trois baies en arc brisé : une lancette est cantonnée de deux baies à deux lancettes à remplage polylobé. Une baie à trois lancettes à arc brisé surmontées d'une rosace à sept lobes éclaire le mur est.

Le clocher est surmonté d’une croix et d’un coq en fer forgé. La colonnette de ses baies jumelées est ornée d’un chapiteau à feuillage ; un rang de modillons moulurés orne la rive de toiture.

Intérieure

La chapelle nord, le chœur et la croisée du transept ont leur sol revêtu de carreaux blancs à cabochons noirs.

On note dans l'ensemble de l'église la profusion des chapiteaux à feuillages. C'est dans la nef et la croisée du transept que l'on observe des chapiteaux avec des têtes humaines, des fleurs, des animaux.

Dans le chœur, la clef de voûte de la croisée d'ogives est rehaussée de crochets. Les sept voutains sont peints en faux appareil de pierres en liséré brun sur fond jaune et les murs en faux appareil de pierres en liséré brun sur fond blanc.

La chapelle Saint-Michel : elle porte une inscription sur le fond de la niche de son mur nord : « HORY : 1882 », ainsi que des traces de décor peint, faux-appareil, petites rosaces rouges, sur les murs ouest et sud. Dans l’embrasure de la baie du mur sud on peut voir un décor peint en fleurs et feuilles rouges.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1920/09/04
Précisions sur la protection

Classée en totalité par arrêté du 4 septembre 1920.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série G : G 257. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de Fismes. (1587-1790).

    Archives départementales de la Marne, Reims : G 257
  • AD Marne. Série J : 7 J 22. Enquêtes paroissiales. Renseignement divers sur les paroisses et les paroissiens. (1825-1840).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 22
  • AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 25
  • Archives Départemantales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 133. Histoire des villages du diocèse (Verzenay, Taissy, district de Ville-en-Tardenois, Courville). (1788-1933).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 133
  • AD Marne. Série O : 2 O 1493. Réparations au clocher (1862) ; reconstruction du dôme du sanctuaire (1864) ; acquisition de trois cloches (1873) ; fourniture de trois cloches en remplacement de celles détruite au cours de la guerre (1923). (1856-1933).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 1493
  • AD Marne. Série T : 4 T 31. Beaux-arts : monuments historiques, objets d’art, fouilles (1887-1959).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 4 T 31
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série W : 1338 W 17. Antiquités et objets d'art : dossiers communaux : Cha-Cup. (1919-1982.)

    Archives départementales de la Marne, Reims : 1338 W 17
  • MAP. 0081/051/0056. Restauration et entretien de l'édifice ; réparations des dommages de guerre ; réparations des dommages causés par la foudre. (1920-1982).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0056
  • MAP. 1993/007/0023. Charpente ; couverture ; façades : Etat sanitaire et étude préalable. (1988).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0023
  • Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Dossiers des communes avec édifice protégé : éléments administratifs et suivis de travaux anciens. (1956-2015).

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
  • Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Diapositives et photographies couleurs, vrac et classement par ordre alphabétique de communes. (1950-2000).

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
Documents figurés
  • AD Marne. Série J : 7 J 6. Organisation territoriale du diocèse. Cartes postales des églises du diocèse de Reims. (1914-1920).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 6
  • [Eglise de Courville. plans, coupes, élévations] / Laurence Causse Fouqueray. Sans échelle. [s. d.]. 2 tirages : papier, encre. (AD Marne. 132 J 39).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 132 J 39
  • Plan des toitures, relevé de l'état des lieux / Jean-Pierre Jouve. 1989/09/06. 1 : 100. Calque ; Encre. (MAP. 0082/051/2006/75095).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/75095
  • Plan de la chapelle haute, relevé de l'état des lieux / Jean-Pierre Jouve. 1989/09/06. 1 : 100. Calque ; Encre. (MAP. 0082/051/2006/75094).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/75094
  • Plan au niveau de la tribune, relevé de l'état des lieux / Jean-Pierre Jouve. 1989/09/06. 1 : 100. Calque ; Encre. (MAP. 0082/051/2006/75093).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/75093
  • Plan, relevé de l'état des lieux / Jean-Pierre Jouve. 1989/09/06. 1 : 100. Calque ; Encre. (MAP. 0082/051/2006/75093).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/75093
  • Plan / Jean Rocard. 1984. 1 : 100. Calque ; Encre. (MAP. 0082/051/2006/61063).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/61063
  • Travées est et ouest : coupe transversale / Jean Rocard. [19..]. 1 : 100. Calque ; Encre. (MAP. 082/051/2006/61059).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/61059
  • Plan / [s. n.]. [s. d.]. 1 : 4. Papier ; Lavis, encre, tirage. (MAP. 0082/051/2006/47417).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/47417
  • Installation de paratonnerre : Plan schématique des toitures / Paul Pillet. 1955/02/09. 1 : 100. Papier ; Encre, tirage. (MAP. 0082/051/2006/31711).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/31711
  • Réfection de la couverture : Coupes sur le bas-côté nord / Paul Pillet. 1949/11. 1 : 10. Papier ; Encre, tirage. (MAP. 0082/051/2006/31710).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/31710
  • Choeur : coupe intérieure / Chauliat, Eugène. [s. d.]. Sans échelle. Papier ; Encre, croquis. (MAP. 0082/051/2006/28542).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/28542
  • Eglise de Courville : vue d'ensemble, modillons, chapiteaux, fonts baptimal / Abbé Alfred Chevallier. [s. d.]. 20 dess. : en n. Phot. inv. Jacques Philippot (reproduction). 9 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims. RES CHG 13 ; SRI. Classeur vert).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : RES CHG 13
  • [L'église et le village de Courville] / [s. n.]. [s. d.]. Gravure : encre n. (A Musée Hôtel Le Vergeur. Carton Dessin C3).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : Carton Dessin C3
  • [Courville. Vues diverses de l'église, intérieurs et extérieurs, objets mobiliers] / [s.n.]. [19..]. Lot de 38 photogr. pos. : n. et b. (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims Carton CoCu).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : Localités hors Reims Carton CoCu
  • Eglise paroissiale Saint-Julien. Extérieur, bras nord du transept et du clocher vu du nord-ouest, état le 23 juillet 1931 / Henri Deneux. 23 juillet 1931. 1 photogr. pos. : n. et b. (MAP. DNX-02270).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-02270
  • Eglise paroissiale Saint-Julien. Extérieur, vue du nord est, le 6 août 1933 / Henri Deneux. 6 août 1933. 1 photogr. pos. : n. et b. (MAP. DNX-02271).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-02271
  • Eglise paroissiale Saint-Juliien. Extérieur, ensemble vu du nord, état le 6 août 1933 / Henri Deneux. 6 août 1933. 1 photogr. pos. n. et b. (MAP. DNX-02303).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-02303
  • Eglise paroissiale Saint-Julien. Extérieur, ensemble vu du nord est, le 6 août 1933 / Henri Deneux. 6 août 1933. 1 photogr. pos. : n. et b. (MAP. DNX-02289).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-02289
  • [Chapiteaux de l'église de Courville] / Emmanuel Peillet, certaines datées 1949. 11 photgr. pos. : n. et b. (BM Reims. CXIV-2274-2284).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2274-2284
  • Eglise de Courville. Vue d'ensemble au milieu des maisons / Archives photographiques d'Art et d'Histoire. Vers 1885. 1 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims. CXIV-2269).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2269
  • Eglise de Courville / [s.n.], [s.d.]. Photogravure au revers d'une couverture de cahier Ville de Reims. (BM Reims. CXIV-2268).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2268
  • Porte de la nef / Archives photographiques d'Art et d'Histoire. Vers 1885. 1 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims. CXIV-2270).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2270
  • Nef et narthex : vue intérieure / A. Prost. 1919. Sans échelle. Papier ; Encre, croquis. (MAP. 0082/051/2006/47416).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2006/47416
  • La nef / Archives photographiques d'Art et d'Histoire. Vers 1885. 1 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims. CXIV-2271).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2271
  • Le Bas-côté sud vu du transept sud / Pierre Colin [selon une note manuscrite]. [s. d.]. 1 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims. CXIV-2272).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2272
  • Côté nord [de l'église, vu de l'extérieur] / Emmanuel Peillet. [s. d.]. 1 phototypie : n. et b. (BM Reims. CXIV-2273).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXIV-2273
  • Courville. L'église / C. G. éditeur : Fismes, [s. d.]. 1 impr. photoméc. n. et b. (carte postale). (BM Reims. BMR58-419).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : BMR58-419
Bibliographie
  • BRAUN, Suzanne. Champagne-Ardenne : architecture et sculpture romanes. St-Juste-près-Brioude : Créer, 2009. 207 p.

  • CHEVALLIER, Abbé Alfred. Courville. La vallée de l'Ardre. Reims, Matot-Braine, 1897. Pages 16-28.

    p. 16-28
  • COLLIN, Hubert, HUBERT, Marie-Clotilde, MARSAT, André, PRACHE, Anne, RONOT, Henri. Champagne Romane. Zodiaque : coll. La Nuit des Temps. 1981.

  • COLLIN, Hubert. Les églises rurales romanes du pays de Reims et des Ardennes. Les Cahiers d´Etudes Ardennaises, 1974, n°8, Charleville-Mézières, 158 p.

  • LEFEVRE-PONTALIS, Eugène ; JADART, Henri. L'église de Courville. Caen : Henri Delesques, 1913. 14 pp.

  • RAVAUX, Jean-Pierre. Églises de la Marne. Nouvelles Éditions Latines. [198?]. 30 p.

  • PRACHE, Anne. L'Eglise Saint-Julien de Courville. Société Française d'Archéologie, 13e session, 1977.

  • TOURTEBATTE, Philippe (coord.). Promenade dans l'art roman en Champagne : découverte des églises de la Vallée de l'Ardre et de ses environs. Parc naturel régional de la Montagne de Reims : 2001.

  • VALENTIN, Abbé. Notice historique et descriptive sur les monuments civils et religieux du canton de Fismes. Reims, 1866.

  • Dictionnaire des églises de France. Volume 5 : Champagne, Flandre, Artois, Picardie. Paris : Robert Laffont, 1969. 144 p.

Périodiques
  • MOYAT, Alain. Saint-Julien de Courville, joyau de la Vallée de l'Ardre. L'Union, 10/07/1996.

(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Robin-Clerc Michèle
Michèle Robin-Clerc

Architecte, Michèle Robin-Clerc intervient en sous-traitance de l'équipe constituée par Art2 Conseil pour la mission de recensement du patrimoine des églises et de leurs objets mobiliers du département de la Marne, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims, 2015-2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.