Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale de Saint-Phal

Dossier IA10000483 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

  • Ampoule aux saintes huiles
  • Sommaire objets mobiliers
Vocables Saint-Phal
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Aube - Aix-en-Othe
Hydrographies La Tremagne
Adresse Commune : Saint-Phal
Cadastre : AD 95

Au 12e siècle, Saint-Phal, ou Saint-Fale, appartint au chevalier Milon, fondateur de la maison de Saint-Phalle, qui subsiste dans la branche cadette de Cudot (Yonne). La branche aînée donna à la célèbre abbaye bénédictine de Notre-Dame-des-Nonnains de Troyes maintes religieuses, dont quatre abbesses, mais s'éteignit dans les mâles à la fin du 14e siècle. Ysabel apporta Saint-Phal à son second mari, Gibaut de Montot à Artus de Vaudrey, bailli d'Amont, d'une illustre maison comtoise. Au 16e siècle, Anne de Vaudrey, puis son fils Georges, furent baillis de Troyes. Au Perchoy, il y avait une commanderie du Temple qui, après la dévolution de ses biens à l'ordre de l'Hôpital, devint membre de la commanderie de Troyes. Saint-Phal, mort vers 549, était abbé du monastère d'Isle-Aumont. Jadis, il y eut au village un prieuré clunisien et aussi un château fort, seigneurie de Claude de Montot et d'Artus de Vaudrey. Église construite aux frais d'Artus de Vaudrey et de sa femme. Celle-ci (morte en 1493) avait apporté la seigneurie de Saint-Phal à Artus (mort en 1501), qui fut chambellan de Louis XI et de Charles VII. Les travaux auraient été arrêtés vers 1530, faute de fonds. La nef n'a jamais eu qu'une seule travée ; elle a été fermée sommairement en 1824. Cette chronologie n'explique pas le curieux mélange de brique et de pierre présent dans la construction : la brique semble avoir été utilisée en substitut de la pierre tant en réparation qu'en achèvement du transept. Porte nord flamboyante. Porte sud flamboyante à éléments Renaissance. Restaurée en 2003-2004.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Dates 1824, daté par travaux historiques, porte la date

Église à plan en croix latine ; abside pentagonale ; nef à une seule travée ; clocheton sur le transept.

États conservations remanié, restauré, bon état

Inscrite en totalité : 09/02/1925 (arrêté).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1985/12/26
Précisions sur la protection

Eglise (cad. AD 95) : classement par arrêté du 26 décembre 1985.

Annexes

  • 20031035519NUC : Evêché de Troyes

    20031035520NUC : Evêché de Troyes

    20031035521NUC : Evêché de Troyes