Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale de Saint-Pierre-Saint-Paul de Montigny-sur-Vesle

Dossier IA51001301 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Description de l’extérieur

Les murs de l'église sont en moellons apparents. Les toits sont recouverts de tuiles plates sauf la sacristie qui l’est en tuiles mécaniques. Les baies reçoivent un chaînage en pierre de taille apparent. La façade occidentale, à un niveau, à toiture en bâtière, est pourvue au premier registre d’un portail axial plein-cintre à voussures, chapiteaux, colonnettes et archivolte, et, à son deuxième registre de deux baies à arc brisé jumelées. Elle est encadrée de deux contreforts, au nord et au sud. L’élévation nord, sur un niveau, couverte par un long pan, est percée de trois fenêtres plein-cintre et d’une porte à linteau droit. Elle comporte un contrefort à son angle nord-ouest ainsi que l’on voit un contrefort, en retrait, traverser sa toiture à son angle nord-est.Le bras nord du transept, sur un niveau, est saillant, il est surmonté du clocher. On remarque en sa façade ouest, encadrée de deux contreforts, une baie à arc brisé murée. Il possède, sur sa face nord, encadrée de deux contreforts, une baie à arc brisé. Il est flanqué à l’est de la sacristie et porte à mi-hauteur de sa face est un auvent en appentis de tuiles plates et en son angle nord-est un contrefort. La sacristie est couverte en appentis ; elle est percée en faces nord et est d’une baie plein-cintre et comporte un contrefort au milieu sa façade est. Le chevet, sur un niveau, est plat. Il est couvert en croupe polygonale et possède une baie plein-cintre et deux contreforts sur sa face est. Sur sa façade sud on remarque une fenêtre plein-cintre. Le bras sud du transept, sur un niveau, est saillant. Il est couvert en appentis, et on trouve sur sa face sud, encadrée de deux contreforts, une baie à arc brisé. On aperçoit un toit en bâtière percé d’une fenêtre rectangulaire ne partie haute de l’appentis de couvrement de ce bras du transept. L’élévation sud, sur un niveau, couverte par un long pan, est percée de trois fenêtres plein-cintre et comporte quatre contreforts dont un à son angle sud-ouest. Le clocher, à un niveau, se trouve au-dessus du bras nord du transept, il est couvert en bâtière. Il est percé sur ses quatre faces de deux baies plein-cintre jumelées munies d’abat-son, sous une arcature plein-cintre elle-aussi. Ses pignons est et ouest portent une petite baie rectangulaire.

Description de l’intérieur

L’église est en croix latine, à trois vaisseaux, au transept saillant. Elle se compose d’une nef et de deux bas-côtés, sur un niveau. Les sols sont revêtus de carreaux de dalles de calcaire.

La nef comprend quatre travées, elle est recouverte d’un plafond plat reposant sur six poutres transversales. Les travées sont constituées d’arcades à arc brisé qui reposent sur des piliers rectangulaires à chapiteaux en corniche sur deux côtés.

Le bas-côté nord est couvert en plafond plat reposant sur cinq poutres transversales.

Le bras nord du transept est surmonté d’une voûte à croisée d’ogives reposant sur des culots. En sa face ouest se trouve une arcade à arc brisé qui communique avec le bas-côté nord, une baie murée à arc brisé formant niche ainsi qu’une niche plate rectangulaire et une porte à linteau droit menant au clocher. Côté est on remarque une niche à arc brisé dans laquelle se trouve une baie murée à arc brisé formant niche. Puis on y voit une porte à linteau droit mouluré qui communique avec la sacristie.

Le chœur forme abside. Il est surmonté d’une voûte à croisée d’ogives reposant sur des colonnes à chapiteaux et des culots. On trouve en sa face sud une niche plate à arc trilobé.

La croisée du transept est surmontée d’une voûte à croisée d’ogives reposant sur des chapiteaux et des colonnes. Ses quatre faces sont percées d’un arc ogival.

Le bras sud du transept est couvert d’une croisée d’ogives reposant sur des culots moulurés. Il communique avec le bas-côté sud par une arcade à arc brisé.

Le bas-côté sud est couvert en plafond plat reposant sur cinq poutres transversales.

La sacristie, en deux parties séparées par deux marches, est couverte d’un plafond plat et d’une voute d’arrêtes en moellons non enduits.

Vocables Saint-Pierre, Saint-Paul
Destinations église paroissiale
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne
Adresse Commune : Montigny-sur-Vesle
Cadastre : 2014 A 1203

L'église trouve ses origines à l'époque romane tardive, comme en témoigne l'élévation simple de grandes arcades brisées de la nef, le portail occidental dont les voussures sont sculptés de palmettes et de zig-zags. Les chapiteaux sont également ornés de motifs romans. La sacristie semble très ancienne, présentant un voûtement en arrêtes.

Le transept et le sanctuaire témoignent d'un développement au 13e siècle : croisées d'ogives en arc brisé, chapiteaux feuillagés à crochet. Le clocher est également une construction du 13e siècle.

La nef était autrefois précédée d'un porche couvert d'un appentis, à en juger les marques laissées sur le mur occidental. Mais aucune source ou illustration ancienne ne le mentionne.

D'après l'abbé Valentin (Canton de Fismes, 1866) les bas-côtés sont reconstruits en 1788.

La chapelle de la Vierge, dans le bras nord du transept est restaurée par l'abbé Binet en 1838, puis l'abbé Valentin rehausse tous les plafonds, pave la nef et reconstruit la tribune (dont il ne subsiste rien aujourd'hui). En 1865 l'abbé Dozy fait percer une baie dans le bras sud du transept et restaure les murs intérieurs, faisant disparaitre les peintures monumentales décrites par l'abbé Valentin en 1866. En effet, tous les murs du vaisseau central étaient couverts de fresques représentant l'arrestation et la délivrance de saint Pierre, patron de l'église. Les autres apôtres étaient également représentés, reconnaissables à leur attribut.

En 1921 la commune décide d'adhérer à la Coopérative de Reconstruction de l'arrondissement de Reims. Les travaux de reconstruction sont entrepris par Georges Corcy de Fismes. En 1923 les travaux sont achevés et ont concerné le bas-côté sud de la nef, les toitures, les voûtes du sanctuaire, les contreforts du clocher et une partie du portail.

En 1927 l'ancien cimetière qui entourait l'église est fermé et les sépultures sont transférées.

Période(s) Principale : 12e siècle, 13e siècle , daté par source
Secondaire : 2e moitié 18e siècle , daté par travaux historiques, daté par source
Secondaire : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle , daté par travaux historiques, daté par source
Dates 1788, daté par travaux historiques, daté par source
1838, daté par source
1865, daté par source
1923, daté par source
Auteur(s) Auteur : Corcy Georges, maître d'oeuvre, attribution par travaux historiques

L'église se développe d'ouest en est selon un plan allongé comprenant une nef à 3 vaisseaux, un transept saillant et un chevet plat. Un clocher massif de plan carré s'élève au-dessus du bras nord du transept, conforté par des contreforts aux angles. Il est percé sur ses quatre face de baies géminées. Une corniche à modillon souligne le bas de la toiture, en bâtière.

La maçonnerie est en moellon apparent et les encadrements en pierre de taille. Seul le portail à l'ouest présente des voussures sculptées de zig-zags.

La nef comptant 4 travées est entièrement plafonnée, avec un seul niveau d'élévation d'arcades en arc brisé. Les bas-côtés sont éclairés par des ouvertures en plein-cintre.

Le transept et le chœur sont voûtés en ogives. Tous les murs sont enduits, sauf les ogives. Dans le bras nord du transept subsistent des vestiges de décors peints, sur la clef de voûte.

Murs calcaire moellon
calcaire moyen appareil
Toit tuile plate, tuile mécanique
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans inversés pignon couvert
appentis
toit en bâtière pignon découvert
toit en bâtière demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
États conservations bon état
Techniques sculpture
peinture
Précision représentations

Extérieure

La façade occidentale : les voussures du portail axial sont ornées de motifs géométriques et floraux et reposent sur des colonnettes à chapiteaux à motifs également floraux et géométriques. Le bras nord du transept : la rive de toiture de son auvent à l’est est ornée d’un rang de modillons moulurés. Le clocher : il est surmonté d’une croix et d’un coq en fer forgé et on trouve une horloge dans ses pignons ouest et est. La colonnette de ses baies jumelées est ornée d’un chapiteau feuillagé. Ses rives de toiture nord et sud sont ornées d’un rang de modillons moulurés.

Intérieure

Le bras nord du transept : en sa face est, la niche est peinte en bleu et semée d’étoiles dorées. Les culots de sa croisée d’ogives sont ornés de motifs feuillagés. Le chœur : les chapiteaux et les culots de sa croisée d’ogives sont ornés de motifs feuillagés. La croisée du transept : ses ogives reposent sur des chapiteaux à motifs feuillagés. Son sol est revêtu de carreaux blancs à cabochons noirs.

La croisée au niveau de sa clé dans le bras nord du transept est peint.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 25
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série J : 7 J 26. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1919).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 26
  • AD Marne. Série R : 10 R 3119. Montigny-sur-Vesle – devis, plan de l’église et de deux chapelles. (1920-1922).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 10 R 3119
  • AD Marne. Série T : 4 T 37. Beaux-arts : monuments historiques, objets d’art, fouilles (1919).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 4 T 37
  • Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série V : V 166. Liste des biens cultuels. (1908).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : V 166
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série V : 47 V 1. Répertoire numérique série V, cultes 1800-1940 ; Inventaire des mobiliers des fabriques. (1800-1940).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 47 V 1
  • AD Marne. Série V : 48 V 2. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabrique. (1905).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 48 V 2
  • AD Marne. Série V : 49 V 8. Inventaire du mobilier des églises dressés par les conseils de fabriques (1906).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 49 V 8
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série W : 1338 W 21. Antiquités et objets d'art : dossiers communaux : Mes-Nui. (1919-1982).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 1338 W 21
  • A Musée Hôtel Le Vergeur. Carton tourisme n°36c. Dossiers de photographies, coupures de presse, brochures. Classement par communes. (1969-2012).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : carton tourisme 36c
Documents figurés
  • AD Marne. Série J : 7 J 6. Organisation territoriale du diocèse. Cartes postales des églises du diocèse de Reims. (1914-1920).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 6
  • Eglise de Montigny-sur-Vesle : vue d'ensemble et armoire / Abbé Alfred Chevallier. [s. d.]. 2 dess. : en n. Phot. inv. Jacques Philippot (reproduction). 2 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims. RES CHG 13 ; SRI. Classeur vert).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : RES CHG 13
  • Montigny-sur-Vesle. Eglise paroissiale. Saint-Pierre et Paul. Extérieur, clocher, état le 6 juillet 1930 / Henri Deneux. 6 juillet 1930. 1 photgra. pos. : n. et b. (MAP. DNX-03387).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-03387
  • Montigny-sur-Vesle. Eglise paroissiale. Saint-Pierre et Paul. Extérieur, façade ouest : portail, groupe, état le 6 juillet 1930 / Henri Deneux. 6 juillet 1930. 1 photgra. pos. : n. et b. (MAP. DNX-03388).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-03388
  • L'église romane / [s. n.]. [s. d.]. 1 photogr. pos. : n. et b. contrecollée sur carton. (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims, carton M-Mou).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : Localités hors Reims, carton M-Mou
  • [Vues diverses de l'église] / [s. n.]. [s. d.]. 3 photogr. pos. : n. et b. (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims, carton M-N).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : Localités hors Reims, carton M-N
Bibliographie
  • VALENTIN, Abbé. Notice historique et descriptive sur les monuments civils et religieux du canton de Fismes. Reims, 1866.

(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Robin-Clerc Michèle
Michèle Robin-Clerc

Architecte, Michèle Robin-Clerc intervient en sous-traitance de l'équipe constituée par Art2 Conseil pour la mission de recensement du patrimoine des églises et de leurs objets mobiliers du département de la Marne, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims, 2015-2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.