Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame-en-sa-Nativité

Dossier PA00079308 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 1992

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
Vocables Notre-Dame-en-sa-Nativité
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Montier-en-Der
Adresse Commune : Longeville-sur-la-Laines
Cadastre : D 73

L'église Notre-Dame-en-sa-Nativité présente plusieurs périodes de construction, son plan n'est pas homogène et prouverait qu'elle n'a pas été achevée ou a subi de profondes transformations. Malgré l'incendie survenu en 1870, il subsiste les piliers d'entrée du choeur, qui date du 13e siècle, avec ses chapiteaux à crochets, ainsi que la nef, preuve de l'agrandissement de l'édifice au 16e siècle (voûtes aux retombées à pénétration directe dans les piliers). Il semble que le choeur ait été reconstruit dans la 2e moitié du 19e siècle, dans un style néo-gothique proche de celui d'origine (13e siècle). Le clocher est reconstruit en 1870 suite à l'incendie.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 16e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1870

Edifice de plan allongé avec cependant la présence d'un bras du transept saillant au sud, qui fait office de chapelle latérale. Nef munie d'un unique bas-côté au sud, séparée par trois larges piliers circulaires à voûtes pénétrantes et deux autres piles de formats différents. Au nord, la nef est aveugl, et se prolonge sur son flanc supérieur d'une sacristie construite au 19e siècle. Le choeur de deux travées est éclairé par trois baies ogivales, les vitraux datent du 19e siècle. Porche en pierre sur la façade occidentale aveugle, à toiture en tuiles plate soutenue par de fins piliers en alternance avec d'autres, du même appareillage de moellons que le soubassement. Portail surmonté d'une niche à arc en accolade accuillant une petite statue. Entrée latérale au sud, sous la troisième baie du bas-côté, encadrement de pierre mouluré, porte en bois peint en rouge. Le clocher, reconstruit au 19e siècle est situé sur la croisée du transept, large tour carrée surmontée d'une flèche octogonale en ardoise. Le reste de l'édifice est en tuile plate. Sur la façade nord, la corniche est prolongée sous la toiture d'une bordure continue de planches de bois s'arrêtant au-dessus des baies.

Murs calcaire
grès
Toit ardoise, tuile plate
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte plate
voûte d'ogives
États conservations bon état

Fortement remaniée au 19s. Travaux sur les enduits intérieurs, et réfection du faux plafond de la nef dans les années 1990. Restauration de la baie 0 par l'Atelier Vinum (Troyes).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1992/06/04
Précisions sur la protection

Eglise Notre-Dame-en-son-Assomption (cad. D 73) : inscription par arrêté du 4 juin 1992.