Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001521 inclus dans Église paroissiale Notre-Dame réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

  • Pont
    Attigny, avenue Jean Jaurès
Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Savigny-sur-Aisne
Adresse : place de Eglise
Cadastre : 1997 F 178

La construction du choeur et du transept a dû débuter vers 1510-1520. La nef a été édifiée vers 1520-1530 d'après les armoiries de Valentin de Savigny et de sa première épouse présentes au portail qui dateraient d'entre 1516 et 1530. Elle est très semblable au point de vue chronologique et morphologique à celle de Saint-Morel. Durement touchée lors de la Première Guerre mondiale (toiture et bras sud du transept détruits, voûtes crevées), elle fut restaurée de 1919 à 1936. Dès 1161, l'abbaye de Belval possédait les dîmes du lieu mais la commanderie de Reims était le plus gros décimateur et patron du lieu. En 1900, il subsistait quelques fragments de vitraux peints dont deux portaient des armoiries des seigneurs de Savigny et de Vaux-Champagne (d´azur à étoiles d´or).

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

L'église Notre-Dame est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Il s'agit d'une église-halle qui présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie par le transept saillant et par le chœur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est située dans l'angle formé par le bras sud du transept et le chœur. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la nef, à l'aplomb de la façade occidentale. L'escalier tournant hors-oeuvre est ménagé à l'angle nord-ouest de la nef (une échauguette prend place au sommet de l'angle opposé. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie en moyen appareil avec des encadrements et chaînes d'angles en calcaire jaune. Le sol est couvert de carreaux à motifs polychromes. Les murs des parties orientales sont percés de vastes baies à remplage et ceux de la nef par de plus étroites. Le portail occidental comporte un pilier central supportant un linteau droit sous un tympan ajouré ; cet ensemble est contenu sous les voussures en arc brisé, ornées de feuillages, terminées par un pinacle, au sommet, et par des bases prismatiques, à la base. La nef est couverte de voûtes d'ogives (à clés pendantes pour le vaisseau central) pénétrant dans des colonnes et les parties orientales de voûtes d'ogives retombant sur des chapiteaux sculptés (clé de voûte pendante également à la croisée et au chœur). La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du chœur sont couvertes de toits à longs pans, les bras du transept de toits à longs pans à croupe, l'abside par une croupe polygonale, le clocher par une flèche polygonale, l'escalier et l'échauguette par des toits en pavillon et la sacristie par une terrasse.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit en pavillon
flèche polygonale
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations armoiries lapin lion feuillage sirène
Précision représentations

Au portail, armoiries de Valentin de Savigny et de sa première femme (Du Puys). Une gargouille du flanc sud de la nef représente un lion ; les contreforts du chœur sont ornés de plusieurs figures dont un lapin et une sirène. Les voussures du portail occidental sont couvertes de feuillages.

Portail occidental orné de sculptures de très grande qualité.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail
Protections classé MH, 1913/07/22
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 22 juillet 1913.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 144
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VIII, pp. 22-24
  • BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois, et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987.

    p. 169
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 482
Périodiques
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 333
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : l'art des tailleurs de pierre dans les pays de Bourcq et d'Attigny. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1955, n°100.

    pp. 12-16
  • TAINTURIER, Claude. La chasse et l´art. Quelques oeuvres conservées ou réalisées dans les Ardennes. Etudes ardennaises, 1963, n°32, p. 21-30.

    p. 27
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    pp. 8-12