Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001473 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Nouvion-sur-Meuse
Adresse Commune : Nouvion-sur-Meuse
Adresse : R.D. 34
Cadastre : 2013 AC 364

La travée centrale du mur du chevet, le mur séparant la travée centrale de la nef du choeur et l'avant-dernier contrefort nord datent du début du 13e siècle d'après les chapiteaux à crochet conservés au revers du chevet. Le reste de l'édifice a été reconstruit dans les années 1520-30. Une campagne de fortification est intervenue dans la seconde moitié du 16e siècle ou plutôt au 17e siècle : aménagements des éléments défensifs tels que bretèches ou arquebusières ayant notamment demandé la surélévation des murs gouttereaux, construction d'un édifice dans l'angle sud-est à usage de sacristie au rez-de-chaussée et d'une pièce refuge avec cheminée à l'étage. Le clocher a dû être édifié à la fin du 17e siècle (des ouvertures sur son flanc nord peuvent faire penser à des éléments défensifs). Partie supérieure du clocher restaurée après l'un des deux conflits du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 13e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : 1ère moitié 17e siècle , (?)
Secondaire : 2e moitié 17e siècle

L'église Notre-Dame est implantée dans la partie sud du village, non loin de la Meuse, et est légèrement orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par le clocher. Les parties orientales se composent de la sorte : la travée centrale comporte l'avant-choeur et le choeur, et cet ensemble est encadré par deux chapelles de même longueur. La sacristie est aménagée dans une construction hors-oeuvre assez développée située dans l'angle sud-est ; son étage était à usage de salle refuge avec cheminée et l'escalier en équerre pour y accéder est inscrit dans l'épaisseur du mur nord. L'édifice est bâti en moellon calcaire de Dom-le-Mesnil avec chaîne en pierre de taille mais la face principale du clocher est en pierre de taille en grand et moyen appareil. Les surfaces intérieures sont enduites. Les sols sont couverts de carreaux d'ardoise. Les murs sont percés de baies à remplage peu développées. Des arquebusières sont ménagées à la base ou au sommet des murs (celles de la sacristie sont doubles et en forme de lunettes) et deux bretèches protègent les portails latéraux de la nef. Le clocher comporte un portail à linteau à plate-bande formant fronton polygonal à trois pans surmonté d'une niche, l'ensemble étant encadré par des pilastres toscans. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives (à liernes et tiercerons pour la première travée de la chapelle sud) à pénétration soutenues par des arcades en arc brisé et des colonnes à bases prismatiques. L'ensemble des couvertures de l'édifice est ardoise. La nef et la sacristie sont couvertes de toits à longs pans (à croupe sur le choeur) et le clocher par une flèche carrée.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
croupe
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties, restauré
Techniques vitrail
peinture
sculpture
Représentations armoiries crochet ordre toscan
Précision représentations

Des armoiries sont peintes sur une colonne du choeur : de gueule à deux peignes d'argent. Chapiteaux à crochet au mur du chevet.

Edifice assez puissamment fortifié notamment par le biais d'une tour carrée dont le comble a été aménagé pour la vie (présence d'une cheminée).

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1972/02/29
Précisions sur la protection

Eglise (cad. AC 364) : inscription par arrêté du 29 février 1972.

Annexes

  • La clé de voûte de la première travée du vaisseau central de la nef porte l'inscription suivante : P. GOUVENEAUX (...) LE NOTRE M[AITRE] N. COTREAU CURE.

  • 20130854298NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 7

    20130854297NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 7

    20130869034NUC2A : Collection particulière

    20130869035NUC2A : Collection particulière

    20130869036NUC2A : Collection particulière

    20130869037NUC2A : Collection particulière

    20130869038NUC2A : Collection particulière

    20130869039NUC2A : Collection particulière

    20130869040NUC2A : Collection particulière

    20130869041NUC2A : Collection particulière

    20130869042NUC2A : Collection particulière

    20130869043NUC2A : Collection particulière

    20130869044NUC2A : Collection particulière

    20130869045NUC2A : Collection particulière

    20130869046NUC2A : Collection particulière

    20130869047NUC2A : Collection particulière

    20130869048NUC2A : Collection particulière

    20130869049NUC2A : Collection particulière

    20130869050NUC2A : Collection particulière

    20130869051NUC2A : Collection particulière

    20130869052NUC2A : Collection particulière

    20130869053NUC2A : Collection particulière

    20130869054NUC2A : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • THELLIER, Emile. Histoire des communes des cantons de Flize et de l´abbaye d´Elan. Paris : 1896-1897. Manuscrit. 283 p.

    pp. 68-70
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 102
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 178
  • BRAUN, Suzanne. Champagne-Ardenne : architecture et sculpture romanes. St-Juste-près-Brioude : Créer, 2009. 207 p.

    pp. 199-200
Périodiques
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 330
  • MANCEAU, Henri. Vieux Revin, vieux Fumay. L´Automobilisme ardennais, n°135, novembre-décembre 1960.

    pp. 11-13
  • La restauration des oeuvres d´art ardennaises. Etudes ardennaises, 1962, n°31.

    p. 24
  • TAINTURIER, Claude. Sur quelques oeuvres d´art des Ardennes restaurées dans les dernières années. Etudes ardennaises, janvier-mars 1965, n°40, p. 20-25.

    p. 22
  • PLAT-TAINTURIER, Claude. Inventaire des cuves baptismales recensées de 1963 à 1965. Etudes ardennaises, 1966, n°47.

    pp. 12-17