Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001968 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Montgon
Cadastre : 1991 AC 126

Les combats de 1940 ruinèrent l´ancienne église. Les travaux de reconstruction débutèrent en 1956, d'après des plans de l´architecte Pierre Depussé (auteur déjà de l´église de La Berlière), et ils étaient terminés en octobre 1957 ; la nouvelle église fut inaugurée le 19 avril 1959. L'immense verrière formant le pignon d´entrée est l’œuvre de Guy Chabrol. Après le meurtre de sa femme en 1579, François de Wignacourt élèva une chapelle sur la colline de la Mussanterie. Jusqu´à la Révolution, les nombreux hameaux disséminés aux alentours semblent avoir été desservis par les Prémontrés de Longwé ; on ne trouve pas mention sur un pouillé de 1745 de la paroisse de Montgon. Ce serait donc seulement après la Révolution que la chapelle de la Mussanterie, dédiée à l´Assomption de Notre-Dame, et prolongée d´une modeste sacristie, prit rang d´église paroissiale.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1956, porte la date
Auteur(s) Auteur : Depussé Pierre, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Chabrol Guy, verrier, attribution par travaux historiques

L'église Notre-Dame est implantée dans la partie supérieure du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur ne forment qu'un seul vaisseau qui se termine par un chevet plat. Des annexes et la sacristie sont adossées aux flancs est et sud du choeur. Le clocher élancé est accolé au flanc nord de la nef (une échelle métallique est fixée contre l'une de ses faces). Les murs sont élevés en moellon de pierre de Dom-le-Mesnil avec chaîne en pierre de taille de même nature et le clocher est entièrement construit en béton armé. La façade occidentale est élevée en pan de béton armé et vitrail et elle est protégée par un porche court mais reprenant toute la surface de la façade. Le sol est couvert de dalles de schiste. Excepté la grande verrière ouest, la nef est aveugle et le choeur est éclairé par une grande baie qui occupe la moitié de la surface de son mur nord. Les volumes intérieurs sont couverts par la charpente apparente. L'édifice est couvert par un toit à longs pans en zinc.

Murs calcaire
moellon
béton armé
pan de béton armé
Toit zinc en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : échelle, en charpente métallique
États conservations bon état
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854276NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 7

    20130854277NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 7

Références documentaires

Bibliographie
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 460
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. A partir des Etangs de Bairon. L'automobilisme ardennais, mars-avril 1958, n°119.

    p. 14
  • MENU, Henri. Mélanges d´épigraphie ardennaise . Bulletin monumental , 1893, vol. 58. 41 p.

    pp. 16-17
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    16 mai 1959, n°10, pp. 113-115