Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001955 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Justine-Herbigny
Lieu-dit : Justine
Cadastre : 1998 C 607

Le vaisseau central de la nef de l'église Notre-Dame doit remonter au 12e ou au 13e siècle. L'enveloppe externe a été reconstruite en 1551 (date inscrite sur le portail occidental) et le clocher pourrait remonter à la même époque. La chapelle sud et le chœur doivent dater du 14e siècle tandis que la chapelle nord a été bâtie dans le même style mais a une autre époque (19e siècle ?). La sacristie a été ajoutée en 1864 (date inscrite sur la porte).

Période(s) Principale : 13e siècle , (?)
Principale : 14e siècle
Principale : 3e quart 16e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1551, porte la date
1864, porte la date

L'église Notre-Dame est implantée en partie sud du village, au centre du cimetière et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef comporte trois vaisseaux de trois travées. Le choeur, très développé en profondeur, se termine par une abside à trois pans ; il est encadré sur sa première partie par deux chapelles formant un faux-transept saillant. La sacristie est campée dans l'angle du choeur et de la chapelle sud. Le clocher en charpente est campé au faîtage de la nef, côté oriental, et il est supporté dans la nef par deux arcs diaphragme. L'édifice est entièrement bâti en pierre de taille de différentes hauteurs d'assises et de différentes natures mais majoritairement en craie ; la base et le sommet du mur-pignon de la chapelle nord sont constitués de brique. Le sol de la nef est couvert de dalles calcaire et de brique tandis que celui du choeur reçoit un damier de dalles calcaire et de marbre noir. La nef comporte des arcades en arc brisé surmontées de baies en lancette obturées. Les murs des bas-côtés sont percés de petites baies en plein-cintre, les murs-pignons des chapelles de baies à remplage et le choeur de hautes baies en arc brisé. Les volumes intérieurs sont plafonnés. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le clocher est couvert par une flèche polygonale cantonnée par quatre clochetons, la nef, le faux-transept et la travée droite du choeur par des toits à longs pans, l'abside par une croupe polygonale et la sacrisitie par un toit en appentis.

Murs calcaire
brique
enduit
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
toit polygonal
flèche polygonale
appentis
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant
États conservations inégal suivant les parties
Techniques sculpture
Représentations putto ornement végétal
Précision représentations

Le portail occidental est orné de putto et d'ornements végétaux.

Portail Renaissance sculpté et daté de 1551. Quelques arquebusières signes de la fortification de l'édifice.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H 7 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 202
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Eglises fortifiées de Thiérache. L´Automobilisme ardennais, n°97, juillet-août 1954.

    p. 13