Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001587 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Estrebay
Cadastre : 1988 A 622

Le chœur de l'église Notre-Dame a été élevé à la limite du 12e siècle et du 13e siècle et le clocher au 14e siècle. Le portail du vestibule du clocher comportait une voussure extérieure qui a été bûchée ; la partie supérieure du clocher s'est effondrée en 1713 et a été reconstruite en bois. La nef a été édifiée vers 1869. Lors de ces travaux on en profita pour abattre un faux-plafond dans le chœur (vestiges visibles dans les combles) et reconstruire des voûtes semblables à celles de la nef afin d'unifier l'ensemble. Ces modifications ont entrainé la fermeture des baies sur les trois faces du chœur pour placer les contreforts et ensuite percer de nouvelles baies (on a également tronqué les angles pour aménager des autels secondaires). En 1878, un contentieux vit le jour entre l'architecte Daumal et la commune à cause du déversement des murs de la nef et de fissures apparues dans les voûtes. Une salle pour les pompes à incendie à été adossée au mur nord du clocher au 19e siècle. Un escalier en vis hors-œuvre desservait autrefois le clocher depuis le vestibule d'entrée mais il a été condamné, dans les années 1920 suite à des dégâts subis lors de la Première Guerre mondiale, pour reconstruire, sur une structure en béton armé, le clocher et son beffroi.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 14e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Daumal, architecte, attribution par travaux historiques

L'église Notre-Dame est implantée au centre du village, au coeur du cimetière. Elle présente un plan allongé. La partie occidentale est marquée par un imposant clocher dont la base fait office de vestibule d'entrée à la nef. Cette dernière, à vaisseau unique à trois travées, est suivie sans interruption structurelle par le choeur ; il est constitué d'une travée droite et d'une abside à trois pans mais à chevet plat car les pans coupés intérieurs de l'abside sont des rajouts en brique creuse. La sacristie est adossée au chevet plat. La partie sud du clocher accueille un escalier en vis hors-oeuvre dont les entrées ont été condamnées suite à des travaux de restauration. Le choeur, la base du clocher, les soubassements de la nef, les contreforts, les corniches et les baies sont élevés en pierre de taille calcaire et le reste est en moellon de même nature. L'intérieur est enduit et le sol est pavé de carreaux de ciment polychromes noir et blanc. Le clocher comporte deux niveaux dont la chambre des cloches à l'étage tandis que le reste de l'édifice n'en comporte qu'un seul percé de baies en lancette (le chevet présentait des baies géminées à l'origine). La nef est voûtées d'ogives et les deux travées du choeur sont voûtées ensemble d'une ogive à six quartiers. Le vestibule d'entrée est voûté par un berceau plein-cintre et son portail comporte des voussures en arc brisé. Le chevet et le côté nord présentent encore un larmier à mi-hauteur qui contournait les baies d'origine bouchées. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le clocher est couvert d'une flèche polygonale, la nef et le choeur d'un toit à longs pans et la sacristie d'un toit en appentis.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques sculpture
vitrail
Représentations armoiries feuillage tête humaine
Précision représentations

Deux blasons aux armoiries effacées au sommet du portail occidental. Les voussures présentent encore quelques exemples de décor comme des têtes humaines et des feuillages.

Choeur des alentours de 1200. Portail occidental à voussures du 14e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Éléments remarquables choeur, portail

Annexes

  • 20130854181NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 3

    20130854182NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 3

    20130854183NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 3

Références documentaires

Périodiques
  • HUBERT, Jean. Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17.

    p. 230
  • COLLIN, Hubert. Les églises des Ardennes mises au pillage. Revue historique ardennaise, juillet-décembre 1969, n°2.

    p. 73-74