Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001718 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Adresse Commune : Escombres-et-le-Chesnois
Cadastre : 1986 AB 20

L'église Notre-Dame a été édifiée sur des plans de l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty (1821-1894) en 1890. L´ancienne église d´Escombres avait été détruite par incendie en 1636 et rebâtie fin du 17e siècle en conservant une partie de la tour primitive. Au Moyen Age, le seigneur était Monseigneur de Chartres et les décimateurs les bénédictins de Mouzon et le curé.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte,
Auteur : Gérard (entrepreneur), entrepreneur,

L'église Notre-Dame est implantée au centre du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique de trois travées est précédée par un massif occidental composé d'un clocher au centre encadré par une chapelle au sud et l'escalier tournant au nord. Le transept saillant est suivi d'une travée d'avant-choeur et par le choeur en abside hémicirculaire. La sacristie est adossée, de biais, dans l'angle de l'avant-choeur et de l'abside. L'édifice est élevé en moellon calcaire de type Dom-le-Mesnil avec chaîne en pierre de taille. Les faces intérieures des murs sont enduites et le sol est couvert de carreaux de ciment polychromes excepté sous les bancs où on relève la présence de dalles calcaires. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de lancettes hautes et étroites (géminées au bras du transept) mais le clocher présente un vestibule d'entrée au rez-de-chaussée, une tribune d'orgue à l'étage et la chambre des cloches au sommet. Les travées de la nef, le transept et l'avant-choeur sont couvertes par des voûtes en berceau plein-cintre à lunette et le choeur par un cul-de-four. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef, le transept, l'avant-choeur, la sacristie sont couverts par un toit à longs pans à pignons découverts, l'abside par une croupe ronde et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe ronde
pignon découvert
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • SARTELET, Alain. Les églises anciennes des cantons de Sedan et de Raucourt. Charleville-Mézières : 1976. 265 p.

    pp. 81-82
Périodiques
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 21 juin 1890, n°25, pp. 300-301
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : le pays de Carignan. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1955, n°105.

    p. 19
  • ILLAIRE, Martine (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Beaumont-en-Argonne, Bourg-Fidèle, Chilly, Escombres-et-le-Chesnois, Havys, Messincourt, La Neuville-lez-Beaulieu, Pouru-aux-Bois, Sévigny-la-Foret, Signy-le-Petit, Tournes, Tremblois-les-Rocroi. Revue Historique ardennaise, 1983, tome XVIII.

    p. 167
  • LUSSIEN-MAISONNEUVE, Marie-Josèphe. Le renouveau de l'architecture ardennaise au 19e siècle et l'art de Jean-Baptiste et Léon-Henri Couty. Le Pays sedanais, 1999-2000, tome 21.

    p. 201