Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001673 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Adresse Commune : Moiry
Cadastre : 1985 AB 51

L'église Notre-Dame a été détruite par une mine en 1940. Elle a été reconstruite grâce aux dommages de guerres, via la Coopérative de Reconstruction immobilière des églises et édifices religieux du département des Ardennes, entre le 7 avril 1957 (pose de la première pierre) et le 29 juin 1958 (date de l'inauguration). Les travaux ont été conduits par le cabinet d'architectes Zimmermann, Zoppi et Vigier. L'église précédente avait été construite par l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1957, daté par source
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte,
Auteur : Zimmermann Jean, architecte,
Auteur : Zoppi René, architecte,
Auteur : Vigier Edmond, architecte,

L'église Notre-Dame est implantée au centre du village et son choeur est dirigé au nord-ouest. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est suivie par le choeur plus étroit à chevet plat. Le clocher hors-oeuvre, dont le rez-de-chaussée accueille l'escalier tournant d'accès aux cloches, est implanté dans l'angle antérieur gauche de la nef. La première partie de la nef accueille une tribune sous laquelle sont implantés la chaufferie à droite, le vestibule d'entrée, au centre, et le confessionnal, à gauche. La sacristie est adossée au flanc droit du choeur. L'édifice est élevé en moellon avec pierre de taille calcaire à bossage rustique en moyen appareil. Les murs intérieurs sont enduits et le sol est couvert de tomettes. L'édifice comporte deux niveaux d'ouvertures : baies de moyennes dimensions en bas et larges baies rectangulaires au-dessus. Les volumes sont couverts de lambris sur deux pans brisés. La nef et le choeur sont couverts par un toit à longs pans en ardoise, la sacristie par un toit en appentis et le clocher par un toit en pavillon très plat couvert de métal.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise, métal en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
appentis
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
États conservations bon état
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.

    pp. 78-79
Périodiques
  • NOEL, Albert Dom. Les paroisses du doyenné de Carignan, d´après un registre de visite de 1570 . Revue historique ardennaise , 1896, tome III.

    p. 108
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    12 juillet 1958, n°14 , pp. 163-164
  • ILLAIRE, Martine (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Aouste, Boulzicourt, Château-Regnault-Bogny, Le Chatelet sur Sormonne, Herbeuval, Landrichamps, Les Deux-Villes, Moiry, Sailly, Sapogne-sur-Marche, Sauville. Revue Historique ardennaise, 1980, tome XV.

    p. 183
  • LUSSIEN-MAISONNEUVE, Marie-Josèphe. Le renouveau de l'architecture ardennaise au 19e siècle et l'art de Jean-Baptiste et Léon-Henri Couty. Le Pays sedanais, 1999-2000, tome 21.

    p. 201