Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Notre-Dame

Dossier IA08001507 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Bogny-sur-Meuse
Adresse Commune : Renwez
Adresse : place de Eglise
Cadastre : 2013 AB 201

Le mur ouest du collatéral nord, le portail de la tour du clocher et celui du nord de la nef datent du 13e siècle. Le transept et le portail sud semblent remonter au 14e siècle et le choeur du milieu du 15e siècle. En 1478, en représailles des ravages causés par les français dans le Hainaut, un immense incendie, allumé par les troupes de l´archiduc Maximilien, détruisit une grande partie de Renwez dont l'église avec les habitants qui s´y étaient réfugiés. Une grande campagne de reconstruction intervint alors après ce désastre : restauration de l'édifice, reconstruction des charpentes et corniches, construction d'un porche en avant du clocher et surtout reconstruction de la nef (en conservant les portails d'origine) ; on trouve en plusieurs endroits les armoiries de France et celles des Croÿ qui ont dû participer financièrement à cette entreprise. Les voûtes de la nef et des bras du transept n'ont dû être établies que dans la première moitié du 16e siècle. Les petites chapelles implantées dans les angles formés par les bras du transept et la nef ont dû être construites entre le 14e et le 15e siècle. Renwez fut encore incendié en août 1653 par les troupes espagnoles qui assiégeaient Rocroi et cherchaient à se garantir des troupes de Turenne qui était devant Mouzon. La charpente du clocher fut reconstruite en 1769 suite à un incendie survenu en 1768. En 1801, Bonaparte chargea trois artisans de visiter l'église le 16 juin qui constatèrent la dégradation des piliers, des murs, de la toiture et la chute des gargouilles. Des réparations furent effectuées aux murs en 1845 et à l´escalier du grand portail. En 1869, on reconstruisit le dôme du clocher et une importante campagne de réparation des extérieurs intervint en 1870 (mise en oeuvre de pierre de taille de Dom-le-Mesnil). D'autres restaurations entre 1920 et 1938. Les parements des murs-pignons et des bras du transept montrent de nombreuses reprises (emploi de moellon au lieu de la pierre de taille d'origine encore en place à certaines parties) signes de ces restaurations menées pendant un siècle. Au Moyen Age, la cure de Renwez dépendait de la mense abbatiale de Saint-Nicaise de Reims.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 14e siècle
Principale : milieu 15e siècle
Principale : 4e quart 15e siècle
Secondaire : 1er quart 16e siècle

L'église Notre-Dame est implantée au centre du village et est légèrement orientée au nord-est. C'est une église-halle qui présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par la tour du clocher, elle-même précédée par un avant-corps qui devait être à usage de porche ; la dernière travée de la nef est encadrée par deux chapelles. Le transept saillant est suivi par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est située dans l'angle formé par le bras sud du transept et le choeur. L'escalier en équerre est ménagé dans l'épaisseur du mur sud du porche. La première partie de la nef est occupée par une tribune d'orgue. Les murs du choeur sont élevés en pierre de taille calcaire de type Dom-le-Mesnil en petit et moyen appareil et ceux du reste de l'édifice en moellon calcaire de type Romery. Le sol de la nef est couvert de dalles de marbre noire et celui du choeur de carreaux à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de vastes baies en arc brisé avec archivolte. Le portail à la base du clocher comporte des voussures. Ceux des flancs de la nef se composent de la sorte : deux portes séparées par un pilier central supportant des linteaux droits sous un tympan ajouré d'une grande rose, l'ensemble étant compris sous des voussures en arc brisé et un vaste gâble à rampant orné de feuillages. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives retombant sur des chapiteaux ; le choeur est couvert d´une voûte à liernes et tiercerons dont les ogives forment des diaphragmes percés de jours décoratifs. Des étrésillons clavés transmettent les poussées des voûtes du vaisseau central de la nef à travers les étroits collatéraux jusqu´aux contreforts extérieurs. Présence de quelques ouvertures de tir et d'une bretèche au bras nord du transept (une seconde se trouvait sur le bras opposé). La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, les bras du transept de longs pans à pignons découverts, l'abside par une croupe polygonale, la sacristie par un toit en appentis et le clocher par un dôme carré se terminant par un clocheton carré lui-même couvert d'un dôme carré.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
appentis
dôme carré
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en maçonnerie
États conservations inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations armoiries
Précision représentations

Les armoiries de France sont présentes à la corniche du flanc sud de la nef et à la baie du mur pignon nord du transept accompagnées de celle de la famillede Croÿ. Les culots des retombées de voûte du choeur sont ornés des quatre évangélistes.

La voûte du choeur et ses chapiteaux est tout à fait exceptionnelle dans sa morphologie, de même que les portails latéraux de la nef, dignes de figurer sur un édifice plus prestigieux. La voûte du choeur et ses ogives ajourées sont remarquables. Des blasons où ne figurent plus d'armoiries sont présents notamment aux chapiteaux de la tribune, à ceux des deux grandes colonnes et en plusieurs endroits des corniches extérieures. Edifice légèrement fortifié.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail, voûte, choeur
Protections classé MH, 1913/05/03
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 3 mai 1913.

Annexes

  • 20130854322NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

    20130854323NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

    20130853052NUC2A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, AC, M6

    20130868829ZZ : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, 22603

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H7 ; M6 ; M7 ; P3 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 115-118
  • Dictionnaire des églises de France. Volume 5 : Champagne, Flandre, Artois, Picardie. Paris : Robert Laffont, 1969. 144 p.

  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 220
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 282-286
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    pp. 307-308
Périodiques
  • JADART, Henri. Les édifices religieux du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1906, tome XIII.

    p. 82
  • MANCEAU, Henri. Créations romanes en Champagne Ardenne. L´Automobilisme ardennais, n°128, septembre-octobre 1959.

    p. 15
  • MANCEAU, Henri. Le Châtelet-sur-Sormonne et Renwez. L'automobilisme ardennais, juillet-août 1959, n°127.

    pp. 9-19
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Autry, Bièvres, Bourcq, Blagny, Malandry, Neufmanil, Prix-les-Mézières, Renwez, Rimogne, Tannay, This, Villy. Revue historique ardennaise, année 1978, tome XIII.

    pp. 211-218
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    p. 14
  • BOUCHE, M. Notice sur l'église de Renwez, arrondissement de Mézières, Ardennes. La revue du Plateau de Rocroi, automne 2005, n°17.

    pp. 37-39
  • MORTIER, Paulette. Petite histoire de Renwez. Terres ardennaises, hors-série, en coédition avec la municipalité de Renwey, octobre 2006.