Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Aignan

Dossier PA00079189 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Vocables Saint-Aignan
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Poissons
Adresse Commune : Poissons

La clé de voûte de la première travée de la nef porte une inscription, une date et un nom : L'an 1526 fut parfa[i]t cest ouvrage. Jean Magin, curé de Soucour (Saucourt-sur-Rognon ou Soncourt-sur Marne ?). L'abbé Roussel relate que cette église fut construite en 1528 par Robert de Lenoncourt, archevêque de Reims et abbé de Saint-Urbain en sa qualité de décimateur. Si ces faits sont exacts, il s'agirait de la construction du choeur (dont la clé de voûte porte pourtant les armes du roi de France et non celles de l'abbaye) ce qui pourrait ainsi expliquer la différence dans le voutement entre le choeur et le transept d'une part et la nef d'autre part. J.-P. Ravaux émet l'hypothèse que le portail ait été élevé aux frais de François Noël, curé de Poissons puis chanoine de Chalons-sur-Marne. Cet édifice semble donc avoir été élevé assez rapidement et le porche a du être ajouté peu de temps après.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Dates 1526, porte la date

Edifice à plan en croix latine ; le choeur, les contreforts, le porche et la façade occidentale sont en pierre de taille, le reste ainsi que l'intérieur sont enduits ; de nef à trois vaisseaux à trois travées voûtées d'ogives ; transept voûté d'ogives ; choeur à cinq pans voûté d'une voûte de type complexe ; la choeur et le transept sont couverts de toits à longs pans en tuile plate, la nef de tuile creuse et le clocher situé sur la croisée du transept, d'un toit en pavillon en ardoise ; portail occidental devancé par un porche voûté d'une voûte de type complexe et couvert d'un toit en pavillon en tuile creuse.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile plate, tuile creuse, ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
voûte de type complexe
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
Escaliers escalier hors-oeuvre, escalier en vis avec jour, en maçonnerie
États conservations inégal suivant les parties, fissures, remontées capillaires, décollement des enduits
Techniques peinture
sculpture
Précision représentations

Peinture monumentale du 16e dans le bas-côté nord représentant une Mise au tombeau et plusieurs scènes et saints du 19e siècle dans le transept. Exceptionnel ensemble sculpté au portail occidental représentant 36 saints ; les modillons du choeur et du transept sont ornés de têtes humaines dont l'une est triple et une autre représente probablement un mari tenant d'une main un livre et de l'autre main un mèche de cheveux provenant de sa femme représentée sur le modillon à côte (au-dessus de la tête masculine, une inscription : Jehan de Bovan).

Edifice homogène de la première moitié du 16e siècle ayant conservé du mobilier de cette époque notamment des peintures monumentales et la sculpture des voussures du porche qui sont uniques dans le département.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1909/07/09
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 9 juillet 1909.

Références documentaires

Bibliographie
  • Roussel abbé, Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique, t. II, 1875, Langres.

    p. 570