Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Calixte

Dossier IA52079061 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Vocables Saint-Calixte
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Bologne
Hydrographies Marne la
Adresse Commune : Froncles
Lieu-dit : Buxières-lès-Froncles

L'église de Buxières est citée en 1169 dans une charte de Gauthier de Bourgogne, évêque de Langres, et confirmée en1170 comme possession du chapitre de Langres par le pape Alexandre III.

L'église, à la collation du chapitre de Langres,avait pour succursale Provenchères. La partie orientale de l'église Saint-Calixte (l'ancien choeur surmonté de la tour du clocher) date vraisemblablement du milieu du 12e siècle d'après son style et les textes cités ci-dessus. Ces parties sont maintenant en position de chapelle latérale flanquant l'entrée actuelle de l'édifice et font office de chapelle des fonts carle reste de l'édifice roman fut abattu en 1841. Une nef plus vaste fut alors reconstruite à cette date mais son axe fut décalé au nord par rapport à l'ancienne et le nouveau choeur fut reconstruit à l'ouest.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1841, daté par source

Eglise à plan allongé occidentée. La nef est à trois vaisseaux de cinq travées : le vaisseau central est couvert d'une voûte enberceau en anse-de-panier en lambris et les collatéraux sont plafonnés. Elle est précédée par un porche en pierre sur lequel est accolé l'ancien choeur composé d'une travée droite et d'une abside voûtée en cul-de-four. La travée droite supporte latour du clocher couronnée d'un toit à l'impériale en ardoise surmonté par un campanile. Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique. L'escalier en vis hors-oeuvre est campé dans l'angle formé par la tour du clocher et la nef. Le choeur actuel est composé d'une travée droite couverte d'une voûte en berceau et d'une abside hémi circulaire voûtée encul-de-four. La sacristie au toit en appentis est adossée au flanc gauche du choeur. La façade du porche, la tour du clocher,l'ancien choeur, les baies et les chaînes sont en pierre de taille et le reste de l'édifice est en moellon.

Murs calcaire
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements cul-de-four
lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
toit à l'impériale
lanterneau
Escaliers escalier intérieur, échelle
États conservations inégal suivant les parties, remontées capillaires, traces d'humidité, moisissures
Techniques vitrail
sculpture
Représentations crochet
Précision représentations

chapiteaux à crochet aux baies géminées de la tour du clocher.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables chapiteau, clocher
Protections inscrit MH partiellement, 1925/11/21
Précisions sur la protection

Clocher : inscription par arrêté du 21 novembre 1925.

Références documentaires

Bibliographie
  • ROUSSEL, Charles. Le diocèse de Langres : histoire et statistique. Langres, 1875, tome II.

    p.194
  • RONOT, Henri. Champagne romane. La-Pierre-qui-Vire, 1981.

    p.357
Périodiques
  • BRIQUET. Les églises romanes du vallage haut-marnais. Mémoires de la Société d'agriculture, commerce, sciences et arts de la Marne, 1971, tome XXXVI.

    p.90-91