Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise Paroissiale Saint-Côme-Saint-Damien

Dossier IA08000040 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Côme-Saint-Damien
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Villers-Semeuse
Adresse Commune : Neufmanil
Adresse : place de Eglise
Cadastre : 1982 AB 117

L'église actuelle a été projetée en 1774 et réalisée entre 1779 (date portée sur la face principale du clocher) et 1780 aux frais des paroissiens et du curé. La date de 1830 apparaît sur le pilier de gauche en entrant, ce qui indique très probablement le percement de l'arcade faisant communiquer le rez-de-chaussée du clocher à la chapelle des fonts. La paroisse saint Côme et saint Damien apparaît dans un pouillé antérieur à 1312. L'ancienne église mesurait 17 mètres de long et deux chapelles avaient été construites de part et d'autre du chœur au début du 18e siècle.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates 1779, porte la date, daté par source
1830, porte la date

L'église Saint-Côme-Saint-Damien est implantée au centre du village et son choeur est dirigé vers le sud. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de cinq travées est précédée par un massif occidental composé du clocher (dont le rez-de-chaussée tient lieu d'espace de circulation et l'étage de tribune d'orgue) encadré par la chapelle des fonts, à gauche, et la cage de l'escalier tournant en bois, à droite. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside hemicirculaire ; la travée droite est encadrée par deux sacristies. L'édifice est bâti en moellons de schiste et de quartzite en grande partie crépis mais les baies et le portail sont en pierre de taille de Dom-le-Mesnil. Le sol de la nef est couvert de larges dalles des carrières de Saint-Laurent et celui du choeur d'un damier de carreaux de marbre noir et gris veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de baies en plein-cintre. La façade occidentale à élévation ordonnancée présente un portail en plein-cintre sous un entablement supporté par deux pilastres toscans, encadré par deux baies ; le niveau supérieur comporte trois baies axées sur les ouvertures inférieures et le faîtage du pignon une seule baie. Le vaisseau central de la nef est couvert d'une voûte en berceau segmentaire supportée par des colonnes toscanes ; les collatéraux sont également voûtés en berceau déprimé et l'abside par un cul-de-four. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef est couverte par un toit à longs pans (terminé par des croupes sur les sacristies), l'abside par une croupe ronde et le clocher par une flèche polygonale.

Murs quartzite
schiste
calcaire
crépi
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau segmentaire
plafond
cul-de-four
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe
croupe ronde
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente
États conservations bon état, restauré
Techniques vitrail
sculpture
Représentations ordre toscan

Date de la première enquête par le service de l'inventaire : 1986.

Statut de la propriété propriété publique