Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Etienne

Dossier IA08002040 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Etienne
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Rocroi
Adresse Commune : Fligny
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 2013 B 94

D'après un panneau descriptif situé sur la façade de l'édifice, l'église fut incendiée par les impériaux en 1520 et en 1555 par le prince d'Orange ; elle fut reconstruite en 1570 par François de Lorraine. En revanche, à la lecture de l'édifice, il faut probablement mettre en relation cet historique avec le chœur car la maçonnerie de la nef n'est pas chaînée avec celle du chœur et présente des caractéristiques différentes (corniche, larmier) ; la façade de cette dernière semble avoir été entièrement reconstruite (17e siècle ?).

Période(s) Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 17e siècle , (?)
Dates 1570, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Lorraine François de, commanditaire, attribution par source

L'église Saint-Etienne est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef se présente sous la forme d'un vaisseau rectangulaire séparé du choeur par un mur percé d'un arc en plein-cintre ; le choeur comporte une travée droite et une abside à trois pans. La tourelle de l'escalier en vis est adossée au mur sud-est de l'abside. La sacristie est accolée au mur sud de la travée droite du choeur. Le petit clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la travée droite du choeur. L'édifice est élevé en moellon calcaire jaune avec chaines d'angle en pierre de taille. Le sol de l'allée centrale de la nef et celui du choeur sont couverts de carreaux à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites (les enduits des parties inférieures des murs de la nef ont été retirés et les joints ont été refaits au ciment). Les murs sont percés de petites baies en anse-de-panier et la façade occidentale comporte une porte de style toscan en arc surbaissé par une corniche et une niche. La nef est plafonnée et le choeur est voûté d'ogives. Les combles ont servi de refuge et des ouvertures de tir ont été ménagées dans ses murs (celles de la nef ont été obturées). Les couvertures sont en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts par un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, l'escalier en vis par un toit en appentis et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
brique
enduit
badigeon
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M5-6 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 34
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Eglises des confins occidentaux. L´Automobilisme ardennais, n°115, juillet-août 1957.

    pp. 9-18