Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Firmin d'Auménancourt-le-Grand

Dossier IA51001202 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Construite à la charnière des 12e-13e siècles, l’église est fortement endommagée durant la guerre de Cent Ans ; à l’époque moderne, une sacristie est ajoutée et des travaux sont conduits sur la nef et la façade, sans toutefois que cela soit attesté par des archives ; en 1786, des paroissiens interviennent sur la nef (Travaux de l’Académie de Reims, vol. 122, 1907) ; ils procèdent au percement de la porte sur le côté nord donnant dans la dernière travée : la date est portée à l’extérieur de la porte, sur le cœur sculpté, utilisé en remploi ; il est possible que la destruction des bas-côtés date de cette époque.

En 1849, des travaux sont effectués à la couverture de la nef, des chapelles et du clocher, au pavé du chœur et à une partie des maçonneries de l’église, dont la partie supérieure du pignon de la façade occidentale refaite en briques (AD Marne, 2 O 304 et Travaux de l’Académie de Reims, vol. 122, 1907). En 1881, la sacristie est assainie et agrandie, les travaux sont menés par l’architecte Lamy. En 1888-1890, la voûte du chœur est reconstruite à l'identique par l’architecte Leclère de Reims et l’entrepreneur Nottin-Chopin, à la suite d'un effondrement (AD Marne, 2O 304). En 1901, le côté nord de l’église est lézardé, des travaux urgents de consolidation sont exécutés par les entrepreneurs Qerouge et Paquet.

Après guerre de 1914-1918, l’église est partiellement endommagée, les couvertures et les plafonds, le bras nord du transept et la sacristie sont partiellement détruits. En 1922, les travaux de restauration débutent sous la direction de l’architecte Royer, de Reims, le mobilier est entièrement renouvelé. Couverture et charpente sont terminées en 1934.

Vocables Saint-Firmin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Bourgogne
Adresse Commune : Auménancourt
Lieu-dit : Auménancourt-le-Grand
Adresse : rue de l'église
Cadastre : 2014 AB 01 204

L'église a été construite à la fin du 12e ou au début du 13e siècle ; elle comptait alors une nef à 3 vaisseaux de 5 travées marquées par des arcs en plein cintre reposant sur des piliers à imposte mouluré. L'édifice est fortement endommagée durant la guerre de Cent ans (Travaux de l’Académie de Reims, vol. 122, 1907). Aucune archive n'atteste de travaux conduits au cours du 17e siècle ; des travaux sur la nef sont assurés par les paroissiens en 1786 (Travaux de l’Académie de Reims, vol. 122, 1907), qui pourraient correspondre à la démolition des bas-côtés, dont on observe les arches en élévation nord et sud. Une importante campagne de restauration est conduite en 1849 (reprise des couvertures et de la maçonnerie) (AD Marne, 2 O 304 et Travaux de l’Académie de Reims, vol. 122, 1907). La sacristie est reprise et agrandie en 1881, sous la direction de l’architecte Lamy. En 1888-1890, la voûte du chœur est reconstruite par l’architecte Leclère de Reims (AD Marne, 2O 304). Une consolidation urgente du côté nord est assurée par les entrepreneurs Qerouge et Paquet en 1901. Partiellement détruite pendant la première guerre mondiale, l'église est restaurée entre 1922 et 1934.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 4e quart 18e siècle , porte la date
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1786, porte la date
1849, daté par source
1881, daté par source
1888, daté par source
1901, daté par source
1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Leclère Ernest,
Ernest Leclère

Architecte de Reims actif à la fin du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Royer Henri,
Henri Royer (1885 - 1974)

Architecte rémois qui a beaucoup travaillé à Reims et dans ses environs lors de la Première Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Édifiée sur un plan en croix-latine, sur deux niveaux d’élévation, l’église comprend une nef à 1 vaisseau de cinq travées ; elle est plafonnée, ainsi que les bras du transept ; la croisée du transept est couverte d'une voûte d'ogives, le chœur d'une voûte sexpartite. Construit sur cette dernière, le clocher est accessible par un escalier aménagé dans le bras sud du transept.

Le vaisseau central et les bas-côtés sont séparés par des piliers en grès à impostes moulurées, les bas-côtés détruits ont été rebouchés. Les murs en craie s'élèvent sur un soubassement de calcaire.

En façade occidentale, la porte centrale est surmontée d’une archivolte en tiers point à deux tores et rehaussée de moulures simples. L'imposte au-dessus de la porte en bois plein est ornée d'un vitrail. Les tores de l’archivolte retombent sur des colonnes à chapiteaux ornés de feuilles d’acanthes au nord et de feuilles striées au sud. Sur le pignon de la façade, une inscription sur une pierre est visible mais non lisible. Sur l'élévation nord, une porte à imposte ornée, donne accès à la dernière travée. La nef est éclairée par des baies en plein-cintre ; au clocher, de petites baies en plein cintre et carrées éclairent la chambre des cloches. L’ensemble des murs en craie portent des graffitis dont certains sont des croix pour indiquer des sépultures.

Murs calcaire appareil mixte
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements plafond
voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
appentis
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, cage ouverte
États conservations traces d'humidité
Techniques sculpture
Représentations feuille, Christ
Précision représentations

Les branches d’ogives de la croisée du transept retombent sur des colonnes à chapiteaux à feuillages, tous des copies de la restauration.

Sur le mur nord, un élément en remploi est décoré d’un cœur daté 1786 ; au-dessus, un relief montre le profil du Christ dans une croix nimbée, signé du nom du sculpteur en partie basse : A. JUILLET.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série G : G 258. Doyenné de Lavannes : paroisse de Bazancourt et Pomacle son annexe. (1765-1791).

    Archives départementales de la Marne, Reims : G 258
  • Archives départementales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 19. Fonds de l'Archevêché de Reims. Visites pastorales. Pouillé rédigé par Mgr Pechenard lors des visites pastorales de Mgr Langénieux (1877-1897).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 19
  • AD Marne. Série J : 7 J 21. Visites canoniques et pastorales. Visites canoniques pour les doyennés classés par ordre alphabétique de A à V. (1948-1950).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 21
  • AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 25
  • AD Marne. Série O : 2 O 304. Réparations (1838-1842) ; achat d’une cloche (1851) ; assainissement de la sacristie (1881) ; reconstruction de la voute (1888) ; réparations (1921). (1835-1934).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 304
  • AD Marne. Série O : 2 O 311. Travaux exécutés (1857) ; réparations au clocher (1866) ; projet de construction d’une église (1928) ; achat de matériel et ornements (1936). (1827-1934).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 311
  • A Évêché Reims. Carton n°32. Auménancourt. Documentation sur le retable. (2014).

    Archives Evêché, Reims : Carton n°32
  • A Musée Hôtel Le Vergeur. Carton tourisme n°36a. Dossiers de photographies, coupures de presse, brochures. Classement par communes. (1918-2008).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : carton tourisme 36a
Documents figurés
  • Auménancourt, église : ensemble de 8 photographies du retable du maître-autel / Phot. Inv. Jacques Philippot. 2008. 8 photogr. pos. : couleurs. (Service régional de l'inventaire. Classeur vert).

    Service régional de l'inventaire de Champagne-Ardenne : Classeur vert
  • Auménancourt, ensemble sud-ouest/ Léon Doucet. 1922. 1 photogr. : négatif noir et blanc ; gélatino-bromure ; support verre. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. MH0062173).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : MH0062173
(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Dujon-Attali Caroline
Caroline Dujon-Attali

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mulot Frederike
Frederike Mulot

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.