Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale saint-Gengoulf

Dossier IA52078931 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Vocables Saint-Gengoulf
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Nogent
Adresse Commune : Ageville

D'après les plus anciens pouilllés, l'église d'Ageville était succursale de celle d'Esnouveaux puis cet état s'inversa par la suite lorsque les curés se fixèrent à Ageville. Le chœur et la croisée du transept de l'église Saint-Gengoulf datent du 13esiècle mais furent revoûtés. La nef date également du 13e siècle (le mur nord de la deuxième travée accueille une porte de cette époque) et fut également revoûtée à la même époque que le chœur. Cependant, la voûte de la dernière travée de la nef, qui devait à l'origine supporter le clocher, a dû être refaite au 18e siècle lors du déplacement de la tour du clocher en façade. La sacristie nord date du 13e siècle et a été revoûtée et celle du sud remonte au 19e siècle. Au 14e siècle ou au 15e siècle, le portail occidental d'origine a été reconstruit et les bras du transept ont été bâtis ainsi que l'armoire eucharistique du chevet. Les clefs de voûtes de la nef portent chacune une inscription : JUDEOR/ REX/ NAZAR. Le chapiteau de la troisième colonne sud de la nef comporte une inscription partiellement lisible qui doit concerner le lapicide qui l'a sculpté : Guiot Fe (.) e.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 15e siècle
Secondaire : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 19e siècle

Eglise à plan en croix latine. La nef présente un vaisseau unique à six travées dont les quatre premières et la dernière sont voûtées d'ogives et la cinquième d'arêtes. La dernière travée forme un faux-transept car elle est accostée de deux chapelles. Le chœur présente une travée droite et une abside à trois pans couvertes d'une voûte d'ogives à six quartiers.Deux sacristies au toit en appentis encadrent le chœur. Présence d'une armoire eucharistique dans le mur du chevet. Latour-porche est surmontée d'une flèche polygonale couverte d'ardoise. L'escalier en vis hors-d’œuvre est campé dans l'angle formé par la tour-porche et la nef, du côté nord.

Murs calcaire moellon
pierre de taille
appareil mixte
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'arêtes
voûte d'ogives
voûte en éventails
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis avec jour, en maçonnerie

États conservations restauré, bon état, remontées capillaires, décollement des enduits, traces d'humidité
Techniques peinture
sculpture
Représentations Apôtre Christ glorieux tête personnages animal porc chien feuillage
Précision représentations

Des modillons de la nef ou du choeur représentent des têtes de personnages ou d'animaux (porc ou chien). Chapiteaux feuillagés au portail occidental.

Edifice intéressant conservant une grande partie du 13e siècle et notamment le portail et une porte dans le mur nord de la nef ainsi que des peintures monumentales du 16e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1928/02/13
Précisions sur la protection

Eglise : inscription par arrêté du 13 février 1928.