Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Georges

Dossier IA08000106 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Vocables Saint-Georges
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Revin
Adresse Commune : Fumay
Adresse : place de l' Eglise
Cadastre : 1970 AC 414

En 1862, devant l'essor démographique, le conseil de fabrique demanda la mise à l'étude de l'agrandissement de l'ancien édifice. Ce simple projet d'agrandissement devint rapidement un projet de reconstruction totale. L'apport financier d'un mécène (M. Davreux, propriétaire d'une ardoisière) verra le nouvel édifice, devant être alors érigé sur l'actuelle place Briand, construit sur les fondations de l'ancienne église. Plusieurs modifications seront apportées au projet en raison de la proximité d'anciennes ardoisières, notamment sur son emplacement vis-à-vis de ces dernières. Les travaux, commencés en 1872, se terminèrent en 1876. Les premiers plans avaient été donnés par l'architecte rémois Auguste Reimbeau (1820-1865), auquel succéda, après sa disparition, son élève, Jean-Baptiste Couty (1821-1894), tous deux architectes établis à Sedan. L'ancienne église datait du Moyen Age mais la tour du clocher avait été construite en 1683 et le portail en 1705. Au Moyen Age, la paroisse dépendait du diocèse de liège, puis de celui de Metz de 1801 à 1823, année où elle fut rattachée à celui de Reims.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1872, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par source

L'église Saint-Georges est implantée au centre du village. C'est un édifice de style néo-gothique présentant un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de cinq travées est précédée par un massif occidental composé du clocher, au centre, encadré par deux portails secondaires. L'escalier en vis dans-oeuvre est adossé au flanc nord du clocher. Le transept est saillant et deux chapelles (à deux travées et abside à trois pans) s'ouvrent sur les faces orientales de ses bras. Les chapelles encadrent également deux travées droites du choeur qui sont prolongées par une seconde partie du choeur plus étroite composée de deux travées droites et d'une abside à trois pans. La sacristie est accolée au flanc sud de la chapelle sud. L'édifice est entièrement bâti en pierre de taille calcaire de Dom-le-Mesnil en moyen appareil et la flèche du clocher est en pierre de Jaumont. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le choeur est couvert d'un damier de marbre noir et brun veiné et le reste de l'édifice de carreaux de marbre noir. Les murs des collatéraux et des absides des chapelles sont percés de baies étroites en arc brisé, ceux du vaisseau central de la nef et de la première partie du choeur de baies géminées surmontées d'oculus polylobés et enfin ceux de la seconde partie du choeur de très hautes et étroites baies en arc brisé dont la partie supérieure est occupée par un remplage ; les murs-pignons des bras du transept comportent deux paires de baies géminées en partie basse et une vaste rose au niveau intermédiaire. La façade occidentale se compose de la sorte : au rez-de-chaussée, deux portails latéraux à voussures en arc brisé et colonnettes à chapiteau encadrent le portail central constitué de même mais de manière plus développée ; l'étage intermédiaire présente une claire-voie surmontée d'une grande rose et le dernier niveau une petite claire-voie surmontée des ouvertures de la chambre des cloches. La nef comporte des arcades basses en arc brisé soutenues par des colonnes à chapiteaux sculptés. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. La couverture est en ardoise. La nef, les bras du transept et les travées droites du choeur et des chapelles sont couverts de toits à longs pans à pignons découverts, les absides du choeur et des chapelles de croupes polygonales, les collatéraux de toits en appentis et le clocher par une flèche polygonale en calcaire cantonnée de quatre clochetons.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise, calcaire en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
croupe
croupe polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations crochet
Précision représentations

Chapiteaux à crochet au portail occidental et à l'intérieur de l'édifice.

Date de première enquête par Vincent Anciaux : 2002.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854193NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 4

    20130854194NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 4

    20040800477NUC : Mairie de Fumay, archives communales, M8

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales des Ardennes, Archives entrées par voies extraordinaires, 1 J.

    269 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 1 J
Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 282-284
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 187
  • ANCIAUX, Vincent. Fumay : Ardennes. Lyon : Lieux Dits, 2003. 64 p.

    pp. 7 ; 12 ; 30-33
  • DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.

    pp. 77-78
  • METZGER, Claude. Amagne, une église témoin de l´histoire du village. Vouziers : Association Bienvenue, 2009. 224 p.

    pp. 145-147
Périodiques
  • JADART, Henri. Les édifices religieux du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1906, tome XIII.

    tome XIII, p. 90
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 16 juin 1923, n°12, pp. 127-128
  • BOURGEOIS, Georges. Fumay l´ancienne église . Ardenne Wallonne , mars 1988, n°32.

  • PINARD, Jean-François. Paroisses de l´Ancien Régime en Ardenne Wallonne, en lisant le Pouillé de l´ancien diocèse de Liège . Ardenne Wallonne , mars 1997, n°68.

    p. 22
  • FORMAL-CAILLIEZ, Claude, LAMBERT, Jacques. De l´ardoise dans le jardin du curé de Fumay . Terres ardennaises , octobre 2000, n°72.

    pp. 9-17
  • FORMAL-CAILLIEZ, Claude, LORENT, Gontran. L´église paroissiale st Georges de Fumay en 1690 . Ardenne Wallonne , septembre 2003, n°94.

  • ANCIAUX, Vincent. La reconstruction de l´église Saint-Georges . Ardenne Wallonne , mars 2008, n°112.