Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Germain

Dossier IA08002064 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Germain
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Saint-Germainmont
Cadastre : 1998 AB 46

Le vaisseau central de la nef et la croisée du transept avec sa tour ainsi que le chœur datent de la fin du 12e siècle ; la grande baie du chœur et sa voûte ont été refaites au 15e siècle, probablement après 1451 car une visite effectuée à cette date indique que l'édifice était délabré suite à la de guerre de Cent Ans. Les bras du transept pourraient avoir été établis en même temps que la croisée au regard de leurs contreforts mais les chapelles orientées sont plutôt du 13e siècle d'après les baies. Le portail de la nef a été entièrement refait en 1843. Les bas-côtés furent renforcés et élargis en 1857 et 1858. Les arcs séparant le transept et le chœur s´appuyaient sur d'énormes piliers qui furent amincis en 1843 ; un danger consécutif à cette modification apparut et il fallut à partir de 1887 reconstruire les bases, les piliers et les voûtes de cette partie. La nef reçut alors des voûtes d'arêtes. L'église fut également restaurées dans ses parties principales extérieures en 1894 et intérieures en 1897. Au Moyen Age, le patron était l'abbé de Saint-Nicaise de Reims. Dans le pouillé de Bauny en 1780, le seigneur était Mme de la Mothe-Houdancourt et les décimateurs, la Sainte-Chapelle, l'abbaye Saint-Nicaise de Reims et le curé.

Période(s) Principale : 2e moitié 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 15e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates 1843, daté par travaux historiques

L'église Saint-Germain est implantée au centre du village, au coeur du cimétière, et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef comporte trois vaisseaux à quatre travées. Elle est suivie par un transept non saillant dont la croisée porte la tour du clocher ; deux chapelles orientées encadrent la travée d'avant-choeur et la première travée du choeur, ce dernier se terminant par une abside à trois pans. La tourelle de l'escalier en vis hors-oeuvre est adossée au mur sud du bras sud du transept. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie en petit et moyen appareil mais quelques restaurations ont été effectuées en brique. Les sols de la nef, du transept et des chapelles sont couverts de dalles de calcaire, celui de l'avant-choeur de carreaux à motifs géométriques et celui du choeur d'un damier de marbre noir et blanc. Les faces intérieures des murs sont enduites et décorées de faux-joints. Les murs sont percés de baies à arcs plus ou moins cintrés et le clocher comporte des baies simples ou géminées à colonne et chapiteau. La façade occidentale présente une porte à plate-bande et fronton triangulaire. Les vaisseaux de la nef sont séparés par des arcades en plein-cintre supportées par des piliers carrés à imposte. Les collatéraux sont plafonnés, le vaisseau central de la nef est couvert de voûtes d'arêtes en brique et le reste de l'édifices de voûtes d'ogives. La couverture est en ardoise. Le vaisseau central de la nef, les bras du transept, la travée d'avant-choeur et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, les collatéraux et les chapelles de toits en appentis, le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
brique
enduit d'imitation
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'arêtes
voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
appentis
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques sculpture
Représentations crochet
Précision représentations

Chapiteaux à crochets aux baies de la tour du clocher.

Edifice encore en partie de la fin du 12e siècle mais qui a été énormément remanié au cours du 19e siècle (il n'y a guère que la tour qui n'a pas été touchée).

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises rurales romanes du pays de Reims et des Ardennes. Les Cahiers d´Etudes Ardennaises, 1974, n°8, Charleville-Mézières, 158 p.

    p. 133
  • DELAITRE, Fabrice. Saint-Germainmont et son histoire. Betheny, 1982. 55 p.

    pp. 9-15
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 278-279
  • DELAITRE, Fabrice. Saint-Germainmont : de la belle époque à l´an 2000. Fagnières : impr Leducq, 1999. 151 p.

    pp. 48-69
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 32
Périodiques
  • HUBERT, Jean. Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17.

    pp. 232-233
  • JADART Henri, LAURENT Paul. Epigraphie campanaire ardennaise, les cloches du canton d'Asfeld. Revue d´Ardenne et d´Argonne, novembre-décembre 1896, n°8.

    p. 11
  • JADART, Henri. L'église de Saint-Germainmont. Revue de Champagne et de Brie, deuxième série, 1899, tome 11.