Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Jacques

Dossier IA08001555 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Vocables Saint-Jacques
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Le Chesne
Cadastre : 1987 ZY 56

Le vaisseau central de la nef pourrait remonter au 12e siècle ; le mur nord du chœur pourrait également être de cette époque. Le clocher, d'après les chapiteaux de ses baies géminées, a dû être édifié vers 1200. Les bras du transept datent de la seconde moitié du 13e siècle d'après leurs chapiteaux. Au milieu du 15e siècle, les bras du transept et la base du clocher furent revoûtés et le portail du clocher fut également modifié. Vers 1510, les collatéraux furent reconstruits et le vaisseau central voûté. Dans la seconde moitié du 16e siècle, le chœur et la croisée du transept furent presque entièrement reconstruits. En 1668, l'église était en mauvais état : une voûte de la nef s'était effondrée (ce qui explique la présence de deux clés pendantes aux deux dernières travées du vaisseau central) ; une décision fut prise en 1670 et les habitants durent payer la restauration (Madame de Longueville fit un don de 1000 livres). Les travaux durèrent six ans et les entrepreneurs en profitèrent pour ajouter, au mur sud, un portail classique, terminé en 1676. L'édifice fut assez durement touché en 1940 et il fallut, après 1945, près d'un quart de siècle pour le restaurer (les voûtes des parties orientales et la sacristie nord ne furent pas restituées). Au Moyen Age, le droit de patronage était à l'abbaye de Saint-Rémi de Reims et à l'origine le saint patron était Martin.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 2e moitié 13e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 2e moitié 16e siècle
Secondaire : 4e quart 17e siècle
Secondaire : milieu 15e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates 1676, daté par travaux historiques

L'église Saint-Jacques est implantée au centre du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un massif occidental composé d'une massive tour de clocher encadrée par la chapelle des fonts, au sud, et l'ancien accès au clocher, au nord (impraticable actuellement). Le transept est saillant et le choeur se compose d'une longue travée droite, d'une seconde plus courte et d'une abside à trois pans. La sacristie est campée dans l'angle formé par le bras sud du transept et le choeur, et l'escalier en vis hors-oeuvre est adossé au mur nord du bras nord du transept. Les murs sont élevés en pierre de taille calcaire d'Authe en moyen appareil. Les faces intérieures des murs de la nef sont enduites. Les sols sont entièrement dallés de calcaire. Les murs de la nef et les faces est des bras du transept sont percés de baies à remplage, les murs-pignons des bras du transept de baies en arc brisé surmontées de vastes oculi. Le clocher comporte un portail à voussures en arc brisé et quatre baies géminées à chapiteaux sculptés au dernier niveau. Un second portail à entablement toscan et fronton cintré est ménagé à la deuxième travée du collatéral sud. La nef présente des arcades en arc brisé supportées par des piliers carrés à colonnes engagées. Des arquebusières sont percées dans les murs occidentaux des collatéraux (bouchées à l'extérieur). La nef est voûtée d'ogives prismatiques à pénétration et les parties orientales sont lambrissées. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et le transept sont couverts par des toits à longs pans (à croupe aux bras du transept), la sacristie par une terrasse, la tourelle d'escalier et le clocher par un toit en pavillon et l'abside par une croupe polygonale.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
lambris de couvrement
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations crochet feuillage tête humaine chien tête animal bélier
Précision représentations

Les baies géminées du clocher comportent chacune un chapiteau à crochet et imposte feuillagé et les chapiteaux des bras du transept des crochets ; les modillons du clocher sont ornés de têtes humaines ou de chien. Les gargouilles du choeur sont en forme de bélier ou d'autres animaux.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1922/06/23
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 23 juin 1922.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 58
  • BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois, et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987.

    p. 165
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. III, pp. 65-66
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, pp. 27-29
Périodiques
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    pp. 357-358
  • JADART, Henri. Les anciennes croix de chemin, de carrefours, de cimetière dans le pays rémois et les Ardennes. Travaux de l´Académie de Reims, 1888, tome 81, 62 p.

    p. 279
  • Inauguration d´un orgue au Chesne. Revue de Champagne et de Brie, 1900.

    p. 946
  • GUELLIOT, Octave. Les ornements, dates, inscriptions et sentences liminaires dans l´arrondissement de Vouziers. Revue historique ardennaise, 1914, tome XXI.

    p. 149
  • MANCEAU, Henri. A partir des Etangs de Bairon. L'automobilisme ardennais, mars-avril 1958, n°119.

    pp. 13-14
  • HAMAIDE, L. Les Hauts Buttés. Almanach Matot-Braine, année 1906.

    pp. 68-70 ; 84 ; 94 ; 98-99 ; 143
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    p. 14
  • DEROCHE, Gilles. Les cahiers du chanoine Bouillard (suite). Terres ardennaises, octobre 2000, n°72.

    pp. 27-33