Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Dossier IA08001859 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Jean-Baptiste
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Son
Cadastre : 1987 B 528

Le choeur et la chapelle sud (qui a perdu sa voûte et présente une arquebusière) ont été édifiés au 15e siècle. La nef pourrait remonter à cette époque d'après la baie et le vestige de larmier du mur sud ainsi que l'arc obturé au mur nord (qui devait ouvrir sur une seconde chapelle). La façade occidentale a été reconstruite dans la seconde moitié du 16e siècle. Le mur nord de la nef a été repris au 18e siècle et le mur sud presque entièrement en 1842 comme l'indique une inscription commémorative gravée. Le choeur a été restauré en brique vraisemblablement après la Première Guerre mondiale. Vers 1880, une verrière comportait encore une représentation du Père Eternel soutenant son fils en croix avec des armoiries remontant au 16e siècle.

Période(s) Principale : 15e siècle
Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1842, porte la date

L'église Saint-Jean-Baptiste est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur forment un vaisseau unique terminé à l'est par une abside à trois pans. Une chapelle est adossée au flanc sud de la nef et une sacristie lui est accolée sur son mur est. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la nef du côté ouest. La façade occidentale est bâtie en pierre de taille crayeuse en grand appareil, la nef et certaines parties du choeur en petit et moyen appareil et le reste du choeur ainsi que la sacristie en brique. Le sol de la nef est couvert de carreaux de céramique à motifs géométriques et celui du choeur d'un damier de marbre noir et brun veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef sont percés de baies en plein-cintre et le mur-pignon de la chapelle d'une baie à remplage. La façade occidentale comporte un portail à voussure en plein-cintre et les volumes intérieurs sont lambrissés. Le clocher et le choeur présentent une couverture en matériau synthétique et le reste de l'édifice de l'ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts d'un toit à longs pans, la chapelle d'un toit à longs pans à croupe, l'abside par une croupe polygonale, le clocher par un toit en pavillon et la sacristie par un toit en appentis.

Murs calcaire
brique
enduit
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
croupe polygonale
croupe
Escaliers escalier intérieur : échelle
États conservations état moyen
Techniques vitrail
sculpture
Représentations feuillage
Précision représentations

Chapiteaux feuillagés à la chapelle.

Edifice du 16e siècle fortifié par le biais d'une arquebusière à la chapelle sud.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Inscription au mur sud : Ce mur a été réparé par les soins / de M. Vaillant curé de Son (1842) / Epidémie sécheresse extraordinaire.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H6 ; P8 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 276-277
Périodiques
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 333