Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Jean

Dossier IA08001844 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Jean
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : La Romagne
Cadastre : 1998 C 76

D'après le portail occidental, l'église Saint-Jean semble dater de la première moitié du 16e siècle mais ses baies ont été reprises aux 19e et 20e siècles. Fortifiée probablement au 17e siècle. La Romagne ne possédait par d'église et dépendait de Rocquigny jusqu´en 1227 date à laquelle Simon Pied-de-Loup, chanoine et official de Reims, donna aux religieux de Chaumont la permission de bâtir une église à cause de la longue distance de Rocquigny.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

L'église Saint-Jean est implantée au centre du village, au coeur du cimetière, et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur ne constituent qu'un seul et même vaisseau qui se termine par un chevet plat. La sacristie est adossée au flanc sud du choeur. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la nef, du côté ouest, et repose côté intérieur sur quatre piliers polygonaux. L'édifice est entièrement bâti en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille et la sacristie est en brique. Le sol est couvert d'un carrelage multicolore simulant des damiers de marbre. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de baies en arc brisé et celui du chevet comporte une baie à remplage. Le volume intérieur est plafonné. La façade occidentale comporte un portail arc plein-cintre surmonté par une baie en arc brisé. La couverture de l'édifice est en ardoise excepté celle du lanternon qui est en zinc. La nef, le choeur et la sacristie sont couverts d'un toit à longs pans et le clocher par un dôme polygonal surmonté d'un lanternon à dôme polygonal.

Murs calcaire
brique
moellon
Toit ardoise, zinc en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
dôme polygonal
Escaliers escalier intérieur : échelle
États conservations bon état
Techniques vitrail

Edifice fortifié par le biais d'arquebusières établies dans les combles ou dans la partie basse des murs. Celles présentes à l'aplomb de la baie d'axe du chevet a probablement remplacé une brétèche.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales des Ardennes, Archives entrées par voies extraordinaires, 1 J.

    21 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 1 J
Bibliographie
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 272
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : le pays de Carignan. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1955, n°105.

    p. 20