Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Lambert

Dossier IA08001646 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Lambert
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Oches
Cadastre : 1996 AD 69

L'église Saint-Lambert a été édifiée dans le style néo-gothique par l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty probablement vers 1860. Elle fut gravement endommagée par bombardement le 26 mai 1940 ce qui provoqua l'effondrement du clocher sur le choeur et la sacristie. D'après les archives communales, la reconstruction se fit sous couvert de la Société Coopérative de Reconstruction Immobilière des Eglises et Edifices Religieux Sinistrés du département des Ardennes (SCRIEERS) et de l'association La Renaissance des clochers. Le marché du lot de maçonnerie fut signé le 24 janvier 1949 et les travaux réceptionnés le 13 novembre 1952 tandis que celui de la charpente fut signé le 24 janvier 1950 et les travaux devaient être terminés le 25 novembre 1951 et le lot couverture fut signé le 25 janvier 1950 et les travaux réceptionnés le 22 février 1954. Ces travaux furent supervisés par l'équipe d'architectes Barthe et les vitraux réalisés par Marguerite Huré. Au Moyen Age, les dîmes étaient perçues par le prieuré Saint-Médard de Grandpré.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates 1949, daté par source
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par source
Auteur : Barthe, architecte, attribution par source
Auteur : Huré Marguerite, verrier, attribution par source

L'église Saint-Lambert est implantée en périphérie du village, côté nord-est, et elle est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie par un transept-bas saillant. Le choeur à deux travées présente un chevet plat aveugle contre lequel est adossé la sacristie. Le clocher en charpente est posé au faîtage du choeur. L'édifice est entièrement bâti en pierre de taille calcaire de grand et moyen appareil. Les murs intérieurs sont enduits et le sol est couvert de dalles calcaire. La nef comporte deux niveaux (arcades basses à piles carrées et roses polylobées) et le transept-bas des baies géminées. La façade principale présente un portail à voussure unique et un triplet au-dessus. Les collatéraux sont voûtés d'arêtes et le reste de l'édifice de voûtes d'ogives. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le clocher se compose d'une chambre des cloches carrée surmontée par une flèche polygonale, le vaisseau central de la nef est couvert par un toit à longs pans, le choeur par un toit en pavillon, les bras du transept-bas et la sacristie par un toit en bâtière et les collatéraux par des toit en appentis.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
flèche polygonale
toit en bâtière
États conservations bon état
Techniques vitrail
sculpture
Représentations crochet feuillage
Précision représentations

Chapiteaux à crochets et feuillagés dans tout l'édifice.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854459NUC2A : Collection particulière

    20130854460NUC1A : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VII, p. 4
  • DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.

    pp. 78-79
Périodiques
  • LUSSIEN-MAISONNEUVE, Marie-Josèphe. Le renouveau de l'architecture ardennaise au 19e siècle et l'art de Jean-Baptiste et Léon-Henri Couty. Le Pays sedanais, 1999-2000, tome 21.

    p. 201