Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Leu

Dossier IA08001503 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Leu
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Sévigny-Waleppe
Adresse : place de l' Eglise
Cadastre : 1987 AB 49

La nef de l'église a dû être érigée dans la seconde moitié du 12e siècle. Le choeur a quant à lui été érigé au 13e siècle et les deux chapelles formant faux-transept un peu plus tard dans ce même siècle. Au 17e siècle, peut-être suite à l'effondrement du clocher le 25 février 1668, les collatéraux furent reconstruits. La charpente du clocher, fut réédifiée en 1682 (on peut lire le nom Antoine Mettez et la date de 1682 sur un bois de charpente), et le vaisseau central doit remonter à l'époque du choeur (d'après son portail), excepté les deux tourelles défensives en encorbellement qui ont été ajoutées probablement lors de la restauration de 1682. Le choeur fut également revoûté à la fin du 17e siècle. Les vaisseaux de la nef furent voûtés au 19e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1682, porte la date

L'église Saint-Leu est implantée au centre du village et au coeur du cimetière. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un massif occidental composé du clocher, au centre, encadré par une chapelle, au nord, et l'escalier en équerre menant à la tribune, au sud. Le choeur se compose d'une travée droite, encadrée par deux chapelles formant faux-transept, une seconde travée droite et une abside à trois pans. La sacristie est adossée au mur est de la chapelle sud. Deux tourelles défensives en encorbellement sont greffées au niveau supérieur des angles antérieurs du clocher. L'édifice est bâti en pierre de taille tendre. Le sol de la nef est couvert de dalles de calcaire et sa partie terminale ainsi que le choeur d'un damier de dalles calcaire et de marbre noir. Les faces intérieures des murs sont enduites. Présence d'un puits dans le choeur. Les murs de la nef et des chapelles sont percés de baies en plein-cintre et ceux du choeur d'étroites baies en arc brisé. La nef est couverte de fausses voûtes d'ogives et les parties orientales de voûtes d'ogives. La nef comporte des arcades basses en arc brisé supportées par des piliers à angles abattus et sont surmontées de petites baies à ébrasement (devenues quasi aveugles lors d'une modification des toitures des collatéraux). L'ensemble des couvertures est en ardoise. La nef, les chapelles et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, les tourelles par des toits coniques et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements fausse voûte d'ogives
voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit conique
flèche polygonale
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail

Clocher défensif en partie du 13e siècle, restauré et fortifié au 17e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Éléments remarquables clocher
Protections inscrit MH, 1995/01/19
Précisions sur la protection

Eglise (cad. AB 49) : inscription par arrêté du 19 janvier 1995.

Annexes

  • 20130854370NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 10

    20130854371NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 10

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H8 ; H11 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • JADART, Henri. Quelques anciennes statues des églises rurales du diocèse de Reims (Marne et Ardennes). Travaux de l´Académie Nationale de Reims. Reims : année 1904-1905, tome I, 117e volume.

    p. 13
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 335
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    Cahier 2, pp. 11 ; 35 ; cahier 3, pp. 32-33
  • PINARD, Jean-François. Les Ardennes religieuses. Douzy : Euromédia, 2010.

    p. 93
  • METZGER, Claude. Amagne, une église témoin de l´histoire du village. Vouziers : Association Bienvenue, 2009. 224 p.

    pp. 72-73
Périodiques
  • BAUDON, Albert. Epigraphie nobiliaire ardennaise. Revue historique ardennaise, 1905, tome XII.

    p. 327
  • JADART, Henri. Cadrans solaires. Légendes et devises horaires à Reims, dans la Région, en France. Département des Ardennes. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    p. 312
  • MANCEAU, Henri. Eglises fortifiées de Thiérache. L´Automobilisme ardennais, n°97, juillet-août 1954.

    p. 13
  • TAINTURIER, Claude. Sur quelques oeuvres d´art des Ardennes restaurées dans les dernières années. Etudes ardennaises, janvier-mars 1965, n°40, p. 20-25.

    pp. 23-24
  • LOITRON, Bernard. Histoire de l´église de Sévigny. Bulletin de la Société des amis du musée du Rethélois et du Porcien.

    pp. 1-5