Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Loup

Dossier IA08001856 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Loup
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Saint-Loup-en-Champagne
Cadastre : 1996 E 110

Le chœur et le transept de l'église Saint-Loup ont été édifiés vers 1500 et furent restaurés en 1879-1880 d'après une plaque commémorative placée au clocher. La nef et le clocher ont été reconstruits en 1887 dans le style des parties orientales par l'architecte E. Thiérot de Reims. Jusqu'en 1878, il subsistait au transept des verrières avec scènes complètes (Visitation, Apparition du cerf à saint Hubert) datant du 16e siècle.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1879, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Thiérot Edouard,
Edouard Thiérot (18 avril 1823 - )

Architecte diocésain du diocèse de Reims de 1849 à 1897.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Loup est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un massif occidental composé d'un clocher encadré par un débarras, au nord, et la chapelle des fonts, au sud. Le transept saillant est suivi par un choeur composé d'une travée droite et d'une abside à trois pans. Deux chapelles sont acolées aux murs ouest des bras du transept. La sacristie est implantée dans l'angle du bras sud du transept et du choeur et l'escalier en vis est adossé au flanc sud du clocher. Les parties orientales sont bâties en pierre de taille crayeuse en différentes hauteurs d'assise (le mur-pignon du bras sud est enduit), les murs du vaisseau central de la nef et des chapelles sont enduits ; les bas-côtés ainsi que le clocher sont construits en moellon de Dom-le-Mesnil en assises réglées avec chaine en pierre de taille. Le sol de la nef est bétonné et celui du choeur est couvert par un damier de marbre, blanc, noir et gris veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef sont percés de vastes baies à remplage et les parties hautes du vaisseau central de la nef d'oculi. Les volumes intérieurs sont entièrement voûtés d'ogives. La nef comporte des arcades basses en arc brisé supportées par des piliers cantonnés de colonnes. La façade occidentale présente un portail à arc en anse-de-panier surmonté par une vaste baie à remplage éclairant la tribune d'orgue. L'ensemble des couvertures est en ardoise excepté la sacristie qui est couverte en zinc. Le vaisseau central de la nef, ses bas-côtés, le transept et la travée droite du choeur sont couverts d'un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, le clocher par une flèche carrée et la sacristie par un toit en pavillon.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
petit appareil
moyen appareil
Toit ardoise, zinc en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
appentis
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations feuillage
Précision représentations

Chapiteaux feuillagés aux parties orientales.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 280-282
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 29
Périodiques
  • HUBERT, Jean. Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17.

    p. 237
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 331