Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Marcel

Dossier IA08001517 réalisé en 2008
Vocables Saint-Marcel
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Rocroi
Adresse Commune : Saint-Marcel
Adresse : rue du Coteau
Cadastre : 1998 AB 97

Le chœur et la sacristie, ainsi que le transept et le massif occidental sont datables du premier quart du 16e siècle mais leurs voûtes n'ont été établies que plus tard (la date de 1549 est inscrite sur un contrefort du bras sud du transept) et les verrières unies d'origine ont dû être progressivement remplacées (le vitrail du bras nord du transept porte la date de 1580). Réaménagement de la tribune du côté nef en 1667 (date portée). La nef semble avoir été refaite dans la seconde moitié du 19e siècle (les sources indiquent une restauration en 1861) ; en effet, à l'extérieur, les bases des remplages des baies ont été laissés bruts alors qu'aux autres baies elles présentent des bases boticulées. Touchée pendant la Première Guerre mondiale, elle fut restaurée entre 1923 à 1931.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 16e siècle
Secondaire : 3e quart 17e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1549, porte la date, daté par travaux historiques
1580, porte la date
1667, porte la date

L'église Saint-Marcel est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique de quatre travées est précédée par la tour du clocher. Le transept saillant est suivi par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La tourelle de l'escalier en vis hors-oeuvre est située dans l'angle formé par le bras sud et le choeur et la sacristie est adossée au mur est du bras nord. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la nef à l'aplomb de la façade principale. Les murs sont élevés en pierre de taille calcaire de type Dom-le-Mesnil en petit appareil pour la nef et en moyen appareil pour les autres parties. Le sol du transept est couvert d'un damier de marbre noir et de calcaire et celui du choeur d'un damier de marbre noir et rouge veiné. Les murs sont percés de vastes baies en plein-cintre en arc brisé à remplages flamboyants. La façade occidentale se présente de la sorte : les extrémités sont occupées par des contreforts qui se terminent en pinacles ; au centre un vaste portail à voussures en arc brisé sculptées à deux portes et pilier central surmontées d'un tympan ajouré d'un réseau flamboyant ; le pignon se termine par un rampant richement décoré de sculptures en ronde-bosse ; des dais et consoles ornent la partie surmontant le portail. La tribune du clocher comporte une arcade à colonne centrale et chapiteau et une balustrade en bois ajourée ; la partie juste en dessous présente neuf niches qui accueillaient autant de statues et une frise sculptée Renaissance. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives à pénétration (voûtains en brique dans la nef). Les couvertures sont en ardoise. La travée droite du choeur est couverte d'un toit à longs pans, les bras du transept et la nef de toits à longs pans à pignons découverts, la sacristie d'un toit en appentis, l'escalier en vis d'un toit conique, l'abside d'une croupe polygonale et le clocher par un flèche polygonale cantonnée de quatre clochetons.

Murs calcaire
brique
pierre de taille
petit appareil
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
voûte de type complexe
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
toit conique
croupe polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
escalier intérieur : échelle, en charpente
États conservations bon état
Techniques sculpture
vitrail
Représentations ange rinceau
Précision représentations

La frise sculptée de la tribune est ornée de putti et de rinceaux.

Façade occidentale du gothique flamboyant avec décor du rampant assez exceptionnel. Remarquable tribune de clocher et ses sculptures de la fin du 17e siècle. Classée 15e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables élévation, tribune
Protections classé MH, 1911/11/27
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 27 novembre 1911.

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 130
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 276-277
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 324
Périodiques
  • COLLINET P., BOURGUIGNAT H. Excursions épigraphiques, de Mézières à Signy-l'Abbaye. Revue d'Ardenne et d'Argonne, janvier-février 1895, n°2.

    pp. 54-57
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 332
  • GA, Bertrand. La translation des cimetières chrétiens. Terres ardennaises, mars 2005, n°90.

    p. 35