Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Marcellin

Dossier PA00078956 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 1992

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
Vocables Saint-Marcellin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Bourbonne-les-Bains
Adresse Commune : Bourbonne-les-Bains
Lieu-dit : Villars-Saint-Marcellin
Précisions anciennement commune de Villars-Saint-Marcellin

L'église Saint-Marcellin possède un choeur et un transept de la deuxième moitié du 12e siècle, ainsi qu'une crypte de la même époque. Elle est endommagée au cours de la guerre de Trente Ans ; la nef est reconstruite en 1755. L'édifice est de nouveau remanié par l'architecte Baudot au 19e siècle avec reconstruction de la façade occidentale avec tympan et linteau carolingiens en réemploi, ajout d'une flèche d'ardoise dur le clocher roman. Voûtes d'ogives les plus anciennes de l'Est de la France.

Période(s) Principale : 2e moitié 12e siècle
Principale : milieu 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

Edifice de plan allongé à nef unique de quatre travée percée de baies en plein cintre. Nef couverte d'un plafond en carène à planches de bois peintes. Choeur voûté sur croisée d'ogives, abside voûtée en cul-de-four, murs percés de deux baies ogivales au nord et au sud, rosace quadrilobé dans l'axe, lavabo en niche dans le renfoncement de la baie sud. Tourelle d'accès à la crypte au sud, toit de tuiles en écailles. Crypte avec colonnes cylindriques et octogonales, voûtes d'arêtes primitives. Elle présente deux périodes : à la fois contemporaine du choeur de l'église et de construction postérieure, 15e siècle (piliers octogonaux). Clocher placé sur le transept, tour carrée à toiture en bâtière et abat-sons à bouble arcature en plein cintre, présence de meurtrières. Couverture en tuile plate, clocheton en ardoise. La façade occidentale est précédée d'un porche en bois surmonté d'un toit de tuiles plates, portail roman en plein cintre à linteau sculpté. Sacristie au nord, accès par le bras du transept. Accès à la nef par une série de six marches, l'édifice est construit sur une forte déclivité.

Murs crépi
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
moellon
Toit tuile plate, tuile en écaille, ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
cul-de-four
voûte en demi-berceau
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis
États conservations bon état
Techniques sculpture
vitrail

Crypte : 18 04 1914 (J.O.).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH partiellement, 1846
classé MH partiellement, 1909/07/09
Précisions sur la protection

Crypte : classement par liste de 1846 ; Choeur, abside, clocher et porte de la façade : classement par arrêté du 9 juillet 1909.