Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001523 inclus dans Église paroissiale Notre-Dame réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Raillicourt
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 1991 AE 56

La nef (d'après son portail remanié), la croisée du transept (présence de chapiteaux à crochets) et le chœur (baies en arc brisé) datent du début du 13e siècle. Les bras du transept ont été reconstruits en 1565 (date portée à la baie sud) avec des éléments de fortification : bretèche, canonnières à la française (bouchée) au bras sud. La nef a été très remaniée au 18e siècle (percement de baies à remplage dont celle au nord est datée de 1738) : construction de deux chapelles encadrant la partie terminale, de la tourelle d'escalier, projet de campagne de voûtement où seule la voûte sous le clocher fut réalisée, probable construction du clocher. La partie nord du bras nord du transept fut reconstruite en 1877 sous la conduite de l'architecte Daumal. Touchée lors des deux conflits mondiaux, elle fut restaurée entre 1951 et 1956 d'après des plans et devis des architectes Roguet et Sibertin-Blanc.

Période(s) Principale : 1ère moitié 13e siècle
Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1565, porte la date
1738, porte la date
Auteur(s) Auteur : Sibertin-Blanc Marc, architecte, attribution par source
Auteur : Roguet, architecte, attribution par source
Auteur : Daumal, architecte, attribution par source

L'église Saint-Martin est implantée en partie ouest du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique comporte trois travées dont la dernière est encadrée par deux chapelles. Le transept saillant est suivi par le chœur qui se présente sous la forme d'une abside à trois pans ; la sacristie est située dans l'angle du bras sud du transept et du chœur. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la dernière travée de la nef. L'édifice est bâti en pierre de taille calcaire en moyen appareil mais la partie nord du bras nord du transept est en moellon avec chaîne en pierre de taille. Le sol est couvert de carreaux de ciment de couleur et de carreaux à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef et des bras du transept sont percés de baies à remplage et ceux du chœur de baies étroites en arc brisé (celle à l'est a été transformée en oculus). Les parties orientales et la dernière travée de la nef et ses chapelles sont voûtées d'ogives tandis que les deux premières travées de la nef sont plafonnées. La façade occidentale présente un portail à linteau en forme de fronton triangulaire supporté par deux coussinets, surmonté par un vaste oculus. L'ensemble des couvertures de l'édifice. La nef et les bras du transept sont couverts de toits à longs pans à pignons découverts, l'abside par une croupe polygonale, les chapelles par des toits en appentis, le clocher par une flèche polygonale et la sacristie par un toit à longs pans terminés par une croupe polygonale.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
croupe polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations état moyen
Techniques vitrail
sculpture
décor stuqué
Représentations chêne gland trèfle crochet arbre sirène
Précision représentations

Chapiteaux du transept décorés : deux sont en décor stuqué représentant une feuille de chêne avec des glands, l'autre un trèfle et un troisième comporte des crochets. Le portail occidental est orné d'une sirène et d'un arbre.

Edifice du 13e siècle très remanié notamment dans la seconde moitié du 16e siècle ; édifice fortifié.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1930/10/11
Précisions sur la protection

Eglise de Raillicourt : inscription par arrêté du 11 octobre 1930.

Annexes

  • 20130854316NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

    20130854317NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

    20130853102NUC2A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, AC, M4

    20130853103NUC2A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, AC, M4

    20130853104NUC2A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, AC, M4

    20130853105NUC2A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, AC, M4

    20130842884X : , 1996/096/

    20130842883X : , 1996/096/

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H6 ; H9 ; M4 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M4 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 114
Périodiques
  • BAUDON, Albert. Excursions épigraphiques ardennaises. De Vendresse à Launois. Almanach Matot-Braine, année 1909.

    p. 188