Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001548 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Rethel
Adresse Commune : Amagne
Adresse : rue Jean Moulin
Cadastre : 1985 AB 99

Le vaisseau central de la nef, la travée d’avant-chœur et le chœur datent de la fin du 12e siècle. L'édifice a subi une période de travaux au début du 15e siècle : construction de la chapelle sud avec percement d'un arc de communication avec le chœur, transformation de la dernière travée du vaisseau central de la nef par l'établissement d'un arc triomphal (vraisemblablement pour ériger un clocher au-dessus). Au début du 16e siècle, on combla les petites baies hautes de la nef et on perça des grandes baies de style flamboyant, puis, vers 1520/30, la façade occidentale fut entièrement reconstruite. En 1556 (date inscrite au linteau de la porte d'accès à l'escalier en vis), furent bâtis la chapelle nord (avec percement d'un arc de communication avec le chœur) et l'escalier en vis polygonal. D'après une enquête de 1774, des désordres importants étaient constatés au chœur et au clocher ; la voûte sous le clocher aurait alors été reprise en 1780. Les bas-côtés ont été reconstruits vraisemblablement au 18e siècle et les fausses voûtes ont été réalisées en 1874. Suite à des problèmes de stabilité, le clocher fut reconstruit en 1886 par un charpentier d´Attigny, Baudard, sous la conduite de l'architecte Couty. Légèrement touchée lors de la Première Guerre mondiale, elle fut restaurée entre 1922 et 1927 ; elle subit de nouveaux dommages en 1940 (destruction des vitraux). En 1188, le nom d'Amagne est cité pour la première fois lors d´un don de terre au profit du prieuré bénédictin de Novy par le seigneur d´Amagne, Manassés. L'église était comprise à l´intérieur du mur d´enceinte du château du lieu et servait donc certainement à la fois de chapelle castrale et d´église paroissiale. Elle était succursale de la paroisse d'Alland'Huy dont le droit de patronage était exercé par l´abbaye Saint-Remi de Reims. Ce n'est que par un acte du 28 mai 1688 que le cardinal-archevêque de Reims Charles-Maurice Le Tellier érigea en cure l´église d'Amagne.

Période(s) Principale : 4e quart 12e siècle
Principale : 1ère moitié 15e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1556, porte la date, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Martin est implantée au centre du village et est très légèrement orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie par une travée d'avant-choeur et par le choeur composé d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La travée d'avant-choeur et la travée droite du choeur sont encadrées par deux chapelles. Le clocher en charpente de plan carré est situé à l'aplomb de la travée d'avant-choeur. La tourelle de l'escalier polygonal en vis hors-oeuvre est située dans l'angle de la chapelle nord et de la nef. L'ensemble de l'édifice est bâti en pierre de taille en moyen appareil excepté les bas-côtés qui sont en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille. Le sol de la nef et des chapelles est couvert de larges dalles de calcaire et celui de la travée d'avant-choeur et du choeur de carreaux à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs de la nef et du choeur sont enduites. Les murs des bas-côtés sont percés de baies en anse-de-panier, ceux de la nef et des chapelles de baies en arc brisé à remplage et ceux du choeur de baies étroites en plein-cintre. La nef comporte des arcades en arc brisé reposant sur des impostes moulurés concaves. La façade occidentale présente un portail à deux baies et pilier central, linteau droit surmonté d'un tympan ajouré d'un réseau flamboyant et de voussures en arc brisé ; cet ensemble est lui-même surmonté par une grande rose de style flamboyant. Certaines parties sont fortifiées par le biais d'arquebusières. La couverture de l'ensemble est en ardoise. La nef et les chapelles sont couvertes de toits à longs pans à pignons découverts, les bas-côtés de toits à longs pans transversaux à croupe, la travée droite du choeur par un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, la tourelle d'escalier par une flèche polygonale et le clocher par un toit en pavillon d'où émerge un clocher desaxé couvert d'une flèche polygonale.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
fausse voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
toit en pavillon
croupe
croupe polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
peinture
Représentations animal fantastique tête humaine crochet buste
Précision représentations

Gargouilles en forme d'animaux fantastiques à la nef : celle de l'angle nord-ouest tient un médaillon avec un buste humain. Têtes humaines sculptées aux culots de la chapelle sud et de la travée d'avant-choeur. Chapiteaux à crochet dans le choeur. Vestiges de litre funéraire peinte dans la nef.

Edifice des alentours de 1200 agrandi et remanié au 16e siècle. Présence d'éléments fortifiés.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail
Protections classé MH, 1910/11/19
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 19 novembre 1910.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M9 ; M10 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 13 ; 17
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 91
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 29 ; cahier 3, p. 12-13
  • METZGER, Claude. Amagne, une église témoin de l´histoire du village. Vouziers : Association Bienvenue, 2009. 224 p.

Périodiques
  • BAUDON, Albert. Notices historiques et archéologiques sur les communes rurales du canton de Rethel. Annales rethéloises, 1907.

    p. 167
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    pp. 6 ; 10 ; 12