Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001614 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Nouvion-sur-Meuse
Adresse Commune : Guignicourt-sur-Vence
Cadastre : 1982 AB 238

Le choeur et le transept datent du 18e siècle comme le prouvent un graffiti daté de 1785 sur le mur extérieur du choeur et la dalle funéraire de la croisée du transept datée des environs de 1742 ; la nef a été remplacée en 1784 (un vestige de l'ancienne église médiévale est conservé à l'intérieur, à la jonction de la nef et du bras sud du transept). Le massif occidental a été édifié dans une seconde campagne au 19e siècle en remployant vraisemblablement l'ancien portail. La paroisse de Guignicourt, qui comprenait en outre les hameaux de Touligny, Hocmont, Mérale, Franclieu, dépendait de l´Eglise de Reims. Villers-sur-le-Mont en constituait un secours.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1784, daté par source

L'église Saint-Martin est implantée au centre du village. Elle présente un plan en croix latine. La façade principale est marquée par la présence d'un massif occidental composé d'un clocher, dont le rez-de-chaussée tient lieu de vestibule d'entrée à la nef, encadré par l'escalier en vis hors-oeuvre au nord et la chapelle des fonts baptismaux au sud. La nef à vaisseau unique est suivie par un transept saillant et un choeur à chevet plat. La sacristie est adossée au flanc sud du choeur. Une tribune d'orgue est implantée à l'entrée de la nef. La façade occidentale et le clocher sont bâtis en pierre de taille de grand appareil de Dom-le-Mesnil (excepté pour les soubassements d'une autre nature de calcaire), les contreforts, les baies et les chaînes d'angles également en pierre de taille et le reste de l'édifice est en moellon calcaire. Les surfaces intérieures sont enduites. Le sol du choeur est pavé de carreaux de pierre bleue et de marbre de Givet et de marbre gris. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de larges baies. Le clocher présente deux niveaux : vestibule d'entrée et chambre des cloches. Le portail occidental présente un fronton cintré. L'intérieur est entièrement plafonné. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le clocher est couvert par une flèche polygonale, la sacristie, la chapelle des fonts et l'escalier de toits à deux pans, la nef, le transept et le choeur par des toits à longs pans terminés par des croupes.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
grand appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
toit à deux pans
croupe
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état
Techniques vitrail
sculpture
Représentations calice ciboire
Précision représentations

Le fronton du portail occidental accueille un médaillon avec un ciboire et un calice.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M 2 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Documents figurés
  • Archives départementales des Ardennes, Archives paroissiales, 50 J.

    1 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 50 J
Périodiques
  • DARCQ, Gérard, LAMBERT, Pol. Un mémoire sur le vitrail ardennais. En guise de préface. Etudes ardennaises, 1957, n°10.

    p. 29-34
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Vouziers, Neuville-les-This, Balaives-et-Butz, Guignicourt-sur-Vence, Rumigny. Revue historique ardennaise, année 1975, tome X.

    p. 210-212