Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001493 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Nouvion-sur-Meuse
Adresse Commune : Vendresse
Cadastre : 1998 AB 23

Le chœur et l’avant-chœur sont les parties les plus anciennes car ils datent de la fin du 12e siècle. Le chantier avança ensuite progressivement vers l'ouest jusqu'à la façade au début du 13e siècle. Le chœur et la travée d’avant-chœur étaient déjà encadrés de chapelles. En 1595 (date inscrite au sommet), on édifia la tourelle d'escalier certainement pour contrebuter le clocher qui avait une forte tendance à s'écarter de ce côté. En 1597 (date portée) on modifia profondément une chapelle qui préexistait dans l'angle nord-est du chœur (vestiges dans les combles) et en parallèle on dut également reconstruire celle à deux travées sur la face opposée du chœur car elle est de même style. A partir de 1644 (date portée sur une clé de voûte) et jusqu'au troisième quart du 17e siècle (plusieurs dates gravées sur les clés), on éleva chacune des voûtes des bas-côtés. En 1707 (cette date est inscrite deux fois) on reconstruit la chapelle Saint-Joseph sur le flanc nord de la travée d’avant-chœur en reprenant le style de celle contigüe reconstruite en 1597 ; on l'ouvrit sur le chœur par une arcade basse (on perça la même à l'opposé, côté sud). C'est semble-t-il à cette époque que le chœur fut modifié sur les désirs d'Hortense Mancini qui offrit le maître-autel : la voûte fut abattue, les trois baies romanes bouchées, on suréleva l'ensemble par une mansarde ainsi que l'arc de séparation avec l’avant-chœur. Et c'est également à cette époque (date inscrite) que fut édifiée la chapelle d'Ambly sur toute la largeur et en avant du chevet (une partie sert aujourd'hui de locaux techniques communaux et l'autre partie de sacristie).

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : milieu 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1595, porte la date
1597, porte la date
1644, porte la date
1649, porte la date
1650, porte la date
1651, porte la date
1707, porte la date

L'église Saint-Martin est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Edifice à plan allongé. La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie par une travée d'avant-choeur dont la travée centrale, qui supporte la tour du clocher, est encadrée par deux couloirs de circulation. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans, l'ensemble étant encadré, au nord, par deux chapelles, et, au sud, par une chapelle à deux travées. La première partie de la nef est occupée par une tribune d'orgue à laquelle on accède par un escalier droit. La tourelle de l'escalier en vis hors-oeuvre est adossée au flanc sud de la travée d'avant-choeur. L'ancienne chapelle d'Ambly et la sacristie sont acolées au flanc est du choeur. La tourelle d'escalier et le flanc nord de la travée d'avant-choeur sont élevés en moellon calcaire tandis que le reste de l'édifice est en pierre de taille calcaire en différentes hauteurs d'assises. Le sol des collatéraux est couvert de dalles de calcaire, celui de la nef, de la travée d'avant-choeur et du choeur d'un damier de marbre noir, blanc et rouge veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le vaisseau central présente des arcades basses en plein-cintre retombant sur des piliers à imposte, surmontées de baies étroites en arc brisé ; les murs des collatéraux sont percés de petites baies en plein-cintre et ceux des chapelles du choeur de baies à remplage. La façade occidentale présente un portail à voussures en arc brisé retombant sur des colonnettes à chapiteaux sculptés. Des ouvertures de tir sont ménagées aux murs de la nef. Le vaisseau central de la nef est plafonné et le reste de l'édifice est voûté d'ogives. La couverture est en ardoise. La nef est couverte d'un toit à longs pans à pignon découvert, la travée droite du choeur d'un toit à longs pans brisés et l'abside par une croupe polygonale brisée, les bas-côtés de toits en appentis, les chapelles, la sacristie et l'ancienne chapelle d'Ambly de toits à longs pans à croupe et le clocher d'un toit en pavillon surmonté d'un lanternon à toit à l'impériale polygonale.

Murs calcaire
enduit
enduit d'imitation
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans brisés
toit à l'impériale
appentis
toit en pavillon
toit à longs pans brisés
dôme polygonal
croupe
pignon découvert
croupe brisée
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, restauré, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
peinture
Représentations feuillage crochet
Précision représentations

Chapiteau à crochet et feuillage au portail occidental et au choeur. Enduits à faux-joints (13e siècle ?) dans les combles de la chapelle sud du choeur.

Edifice de la fin du 12e siècle et du début 13e siècle assez remanié intérieurement. Edifice fortifié.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables nef, clocher, choeur
Protections inscrit MH, 1972/02/17
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Martin (cad. E 228) : inscription par arrêté du 17 février 1972.

Annexes

  • 20130854397NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 11

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H6 ; H7 ; R1 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 163
Périodiques
  • BAUDON, Albert. Excursions épigraphiques ardennaises. Almanach Matot-Braine, année 1904.

    pp. 366-370
  • MANCEAU, Henri. Chémery et la Bar. L´Automobilisme ardennais, n°95, mars-avril 1954.

    pp. 10-11
  • Le petit Cassinois, n° 25, 2003.