Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001477 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Mars-sous-Bourcq
Adresse : rue Saint-Martin
Cadastre : 1995 B 322

La nef, d'après ses baies et les arcades du bas-côté nord disparu, semble remonter au 12e siècle ; sur le mur nord on peut constater différentes reprises de maçonnerie et la façade occidentale paraît avoir été reconstruite en entier lors de la campagne de construction du choeur et du transept. Les parties orientales ont été reconstruites vers 1530 puis fortifiées en 1587 (l'autorisation fut donnée par Louis de Gonzague en 1587 moyennant le paiement d´une redevance annuelle d´un coq vif) : percement d'arquebusières et comblement des parties inférieures des grandes baies à remplage du choeur. Endommagée en 1918, elle fut restaurée de 1921 à 1925.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : 4e quart 16e siècle
Dates 1587, daté par travaux historiques

L'église Saint-Martin est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique est suivie par un transept-bas contre le mur nord duquel est adossé l'escalier en vis hors-oeuvre. Le choeur se compose d'une travée droite, contre laquelle est accolée la sacristie, et d'une abside à trois pans. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la croisée du transept. La façade occidentale et les parties orientales sont élevées en pierre de taille d'un calcaire jaune en moyen et grand appareil et le reste de l'édifice en moellon avec chaîne en pierre de taille ; la sacristie est en brique et les comblements des baies du choeur en moellon de craie. Les sols du choeur et du transept-bas sont couverts d'un damier de marbre noir et blanc. Les faces intérieures des murs de la nef sont enduites. Les murs de la nef sont percés de petites baies en plein-cintre à ébrasement intérieur et les parties orientales de baies à remplage. Le transept-bas et la travée droite du choeur sont voûtés d'ogives à pénétration, l'abside d'ogives retombant sur des chapiteaux feuillagés et la nef est plafonnée. Porte de style classique avec entablement supporté par deux colonnettes à la façade occidentale. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et les bras du transept sont couverts de toits à longs pans à pignons découverts, la travée droite du choeur par un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par une flèche polygonale cantonnée de quatre clochetons.

Murs calcaire
brique
pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
pignon découvert
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail

Nef du 12e siècle très remaniée. Choeur et transept-bas de style gothique flamboyant mais avec quelques éléments Renaissance. Ouvertures de tir percées en 1587.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1920/03/02
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 2 mars 1920.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H6 ; H9 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 81
Périodiques
  • HUBERT, Jean. Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17.

    pp. 239-240
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : l'art des tailleurs de pierre dans les pays de Bourcq et d'Attigny. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1955, n°100.

    pp. 7-16
  • ROBINET, René. A propos des églises fortifiées. Etudes ardennaises, 1959, n°19.

    pp. 35-36