Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001491 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Charleville-Mézières 1
Adresse Commune : Tournes
Adresse : rue de Tourette
Cadastre : 2013 AB 88

D'après certains auteurs, la tour ronde à la base du clocher serait un vestige du château du lieu qui aurait été réutilisée lors de la reconstruction de l'église. Sans pouvoir se prononcer sur ce fait, il est certain qu'il s'agisse de l'élément le plus ancien de l'édifice. Les murs de la nef ont dû être édifiés en même temps que le chœur, vers la fin du 15e siècle d'après les baies du chœur. S'ensuivit la construction des voûtements qui ont provoqué l'obturation d'une baie du mur du collatéral sud : cette phase n'intervint pas avant le premier quart du 17e siècle car une clé pendante est ornée d'un saint Nicolas et des armoiries de la famille d'Argy, seigneurs du lieu ; or il y eut bien un Nicolas d'Argy né en 1590 et décédé en 1627 (fils de Regnauld d'Argy dont la dalle funéraire est présente dans l'édifice). Cette phase vit probablement le percement des nombreuses bouches à feu sur le pourtour de l'édifice et l'aménagement des bretèches (c'est probablement à cette époque que fut surélevée la tour). Le portail latéral nord qui conduit à une petite construction (chapelle des Trépassés ?) portait la date de 1567. Les grandes baies en plein-cintre de la nef datent du 19e siècle. Restauration entre 1924 et 1931.

Période(s) Principale : Fin du Moyen Age , (?)
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : milieu 16e siècle
Principale : 3e quart 16e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1567, porte la date

L'église Saint-Martin est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef de trois vaisseaux à trois travées est précédée par la tour du clocher de section ronde à la base et carrée au sommet. Le transept saillant est suivi par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. Une imposante sacristie est située dans l'angle formé par le bras sud du transept et le choeur. L'escalier tournant est ménagé à l'intérieur du mur biais ouest du collatéral nord. Les murs sont élevés en moellon calcaire. Le sol est couvert de dalles de marbre noir ou de damiers de marbre noir et gris veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef sont percés de deux types de baies en plein-cintre, les premières assez réduites et les secondes beaucoup plus vastes (deux similaires sont présentes à l'abside), et les parties orientales de grandes baies en arc brisé à remplage. La base et le sommet des murs comportent de nombreuses ouvertures de tir et des bretèches sont implantées à l'aplomb des baies des parties orientales. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives à pénétration dans des colonnes et dotées de clés pendantes dont certaines sont ornées de rondes-bosses. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur et celle de la sacristie sont couverts de toits à longs pans, les bras du transept de longs pans à pignons découverts, l'abside et la partie terminale de la sacristie de croupes polygonales et le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
États conservations inégal suivant les parties, état moyen
Techniques vitrail
sculpture
Représentations armoiries
Précision représentations

Une voûte à clé pendante ornée d'un saint Nicolas présente les armoiries de la famille d'Argy qui était seigneur du lieu depuis le 16e siècle.

Edifice fortifié par le biais de canonnières, arquebusières en forme de lunette et de bretèches. Rare clocher circulaire.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables clocher
Protections classé MH, 1923/11/28
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 28 novembre 1923.

Annexes

  • 20130854394NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 10

    20130854393NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 10

    20130868849ZZ : 94 ; Charenton-le-Pont ; Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, 22602 (1)

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 159
  • Dictionnaire des églises de France. Volume 5 : Champagne, Flandre, Artois, Picardie. Paris : Robert Laffont, 1969. 144 p.

    p. 121
Périodiques
  • JADART, Henri. Cadrans solaires. Légendes et devises horaires à Reims, dans la Région, en France. Département des Ardennes. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    p. 293
  • MANCEAU, Henri. Richesses d´Art et d´Histoire à Murtin-Bogny et Tournes. L´Automobilisme ardennais, n° 171, octobre-décembre 1966.

    pp. 5-15
  • MANCEAU, Henri. Eglises fortifiées de Thiérache. L´Automobilisme ardennais, n°97, juillet-août 1954.

    pp. 13-14
  • ILLAIRE, Martine (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Beaumont-en-Argonne, Bourg-Fidèle, Chilly, Escombres-et-le-Chesnois, Havys, Messincourt, La Neuville-lez-Beaulieu, Pouru-aux-Bois, Sévigny-la-Foret, Signy-le-Petit, Tournes, Tremblois-les-Rocroi. Revue Historique ardennaise, 1983, tome XVIII.

    p. 231
  • THERET, Jacques. L´église de Tournes. Terres ardennaises, hors-série, Route des fortifications, avril 1993.

    pp. 32-33