Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001729 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Sedan 2
Adresse Commune : Glaire
Cadastre : 2013 AC 173

D'après une plaque commémorative placée à l'intérieur, l'église Saint-Martin fut reconstruite d'après des plans de l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty (1821-1894) et la pose de la première pierre intervint le 16 septembre 1888. Une croix de l'ancienne église fut montée sur le nouveau clocher et l'église fut bénite le 27 août 1889 par Mgr Langenieux, archevêque de Reims. Comme l'église d'Iges, l'abbé Toussaint est à l'origine de la reconstruction de celle de Glaire. En 1180, Guillaume, archevêque de Reims confirma officiellement à l´abbé Saint-Médard de Soissons la donation des cures et chapelles d´Iges, Glaire, Frénois, Saint-Menges et Torcy.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1888, porte la date
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par source

L'église Saint-Martin est implantée dans la partie est du village et son choeur est dirigé vers le nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de quatre travées est précédée par un massif occidental composé d'un clocher au centre, dont le rez-de-chaussée tient lieu de vestibule, encadré par l'escalier en vis hors-oeuvre, au nord, et la chapelle des fonts, au sud. Elle est suivie par un transept non saillant et un choeur rectangulaire à chevet plat contre lequel est adossée la sacristie. Une salle paroissiale est accolée au flanc sud du choeur. L'édifice est élevé en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille de Dom-le-Mesnil mais le clocher est entièrement élevé en pierre de taille en moyen appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites et couvertes de peintures monumentales à motifs géométriques ou simulant l'architecture. Les sols des allées de la nef, du transept et du choeur sont couverts de mosaïques et les parties sous les bancs de dalles de calcaire. La nef comporte deux niveaux : des arcades basses en plein-cintre soutenues par des piliers à colonnes cantonnées à chapiteau et le niveau supérieur est percé d'oculus polylobés ; les collatéraux sont éclairés par des baies en plein-cintre de grandes dimensions, les murs-pignons du transept et les murs gouttereaux du choeur par des triplets et le chevet par une rose polylobée. Les volumes intérieurs sont entièrement couverts de coupoles. Le clocher présente un vestibule surmonté d'une tribune d'orgue et d'une chambre des cloches. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef, les bras du transept et le choeur sont couverts par des toits à longs pans à pignons couverts, le clocher par un toit brisé en pavillon et chaque travée des collatéraux par un toit à longs pans à pignon découvert perpendiculaire à l'axe de la nef ; la tourelle d'escalier est surmontée d'un toit conique en pierre de taille.

Murs calcaire
enduit
moellon
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements coupole
Couvertures toit à longs pans
toit brisé en pavillon
toit conique
pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis
États conservations inégal suivant les parties
Techniques vitrail
peinture
mosaïque
sculpture
Représentations Christ souffrant ornement architectural feuillage l'agneau avec le livre aux 7 sceaux ordre corinthien
Précision représentations

Peintures non figuratives représentant des motifs géométriques réalisés au pochoir ou des ornements architecturaux et des représentations religieuses (comme l'agneau avec le livre aux 7 sceaux à la coupole du choeur) dessinés à la main sur l'ensemble des murs intérieurs. Les chapiteaux de la nef sont ornés de feuillage et interprètent le style corinthien.

Décor intérieur de qualité assez similaire à celui de l'église d'Iges.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M 1 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • DARDART, Gérald. Glaire, Villette et Iges sur le boulevard des invasions. Glaire : Ville de Glaire éditeur, 2007.

    pp. 172-173