Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001586 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Bossus-lès-Rumigny
Cadastre : 1988 C 58

La partie inférieure du clocher et la nef de l'église Saint-Martin ont été bâtis au 12e siècle d'après la petite baie conservée dans le mur nord de la nef. Le clocher a été surélevé et son portail a été refait vers le 18e siècle. Sa base devait comporter une voûte si l'on se réfère au ressaut du mur intérieur et, d'après un témoignage du 19e siècle, un mur le séparait de la nef. Le choeur semble homogène et la deuxième clé de voûte livre la date de 1575. Il a été conçu comme un élément défensif avec une tourelle d'escalier fortifiée et des combles habitables. La tour fortifiée sud a été ajoutée après-coup pour renforcer la défense. Le clocher comportait deux bretêches visibles au moins jusqu'en 1856. Le village comportait d'importantes carrières de pierre calcaire.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 18e siècle

L'église Saint-Martin est implantée à proximité d'un carrefour routier au centre du village et est orientée nord-est. Elle présente un plan allongé. La partie occidentale est marquée par un imposant clocher dont la base fait office de vestibule à la nef à vaisseau unique située dans son prolongement. Le choeur à deux travées se termine par un chevet plat contre lequel est accolé la sacristie. Le flanc sud de la première travée de la nef est flanquée d'une tour et le flanc nord de la sacristie d'une tourelle d'escalier en vis hors-oeuvre munie d'ouvertures de tir. Les chaînes d'angle, les baies, les corniches sont élevées en pierre de taille de Bossus-les-Rumigny et le reste est en moellon de même nature. La sacristie est bâtie en brique rouge. L'intérieur est enduit et le sol est pavé de carreaux de ciment polychromes ou noir et blanc. Le clocher comporte deux niveaux dont la chambre des cloches et la tour sud en comporte également deux dont une pièce percée d'ouvertures de tir à l'étage ; le comble du choeur est aussi doté d'ouvertures de tir et a pu servir de refuge tandis que le reste de l'édifice n'en comporte qu'un présentant des baies de dimensions moyennes. La nef est plafonnée et les deux travées du choeur sont voûtées d'ogives. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le clocher est couvert d'une flèche polygonale, les deux tours de toits polygonaux, la nef et le choeur d'un toit à longs pans (le choeur se termine par une croupe) et la sacristie d'un toit en appentis.

Murs calcaire
brique
enduit
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
toit à deux pans
appentis
toit polygonal
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties

Nef et base du clocher du 12e siècle. Choeur de 1575 fortifié par une tourelle d'escalier et une tour au sud percées d'ouvertures de tir. Le comble du choeur devait servir de refuge en cas de conflit. Le clocher a perdu ses aménagements défensifs.

Statut de la propriété propriété de la commune
Éléments remarquables choeur

Annexes

  • 20130854104NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

    20130854105NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

    20130854106NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

Références documentaires

Documents d'archives
  • Médiathèque de Sedan, Fonds Goujault, carton 121/Mi 43.

    mF 58
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Eglises des confins occidentaux. L´Automobilisme ardennais, n°115, juillet-août 1957.

    p. 12