Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Maurice

Dossier IA08001494 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Maurice
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Saint-Morel
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 1996 AB 70

Le chœur et le bras sud du transept ont été édifiés vers 1520 - le contrefort sud-est du bras sud porte une inscription avec la date de 1520 dans le style gothique flamboyant ; le bras nord du transept est d'une époque légèrement antérieure. La nef est un peu plus tardive et sa construction a dû débuter vers 1530 (le contrefort sud-ouest comporte une inscription datée de 1571 avec les noms des maçons Jehan Charbonne et Pierre Bertrand qui demeuraient à Saint-Morel, signe probable d'une restauration ou bien de l'époque du voûtement car les clés pendantes pourraient dater de cette époque). Le clocher fut reconstruit en 1755 (date inscrite au portail). Restauration en 1820 puis après la Première Guerre mondiale, de 1919 à 1932 (reconstruction de toitures, de plusieurs voûtes et d'une importante partie au milieu du clocher). Au Moyen Age, le chœur devait être entretenu par le commandeur du Temple de Reims à qui revenait la présentation et le chapitre de Reims qui était co-décimateur avec le commandeur.

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 2e quart 16e siècle
Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1520, daté par travaux historiques, porte la date
1571, porte la date
1755, porte la date

L'église Saint-Maurice est implantée au centre du village. Il s'agit d'une église-halle qui présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par la tour du clocher dont le rez-de-chaussée tient lieu de vestibule d'entrée. Le transept saillant est suivi par le chœur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est adossée au mur est au bras nord du transept. L'escalier tournant est ménagé dans la première travée du collatéral nord. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie avec des encadrements et chaînes d'angles en calcaire jaune. Le sol de la nef et du transept est couvert de dalles calcaire et celui du chœur d'un damier de marbre noir et rouge veiné. Les murs des parties orientales sont percés de vastes baies à remplage et ceux de la nef de plus petites ; le portail occidental comporte un arc en anse-de-panier. La nef est couverte de voûtes d'ogives (à clés pendantes pour le vaisseau central) pénétrant dans des colonnes et les parties orientales de voûtes d'ogives retombant sur des chapiteaux sculptés (clé de voûte pendante également au chœur). La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du chœur sont couvertes de toits à longs pans, les bras du transept de toits à longs pans à croupe, l'abside par une croupe polygonale, le clocher par un dôme carré surmonté d'un clocheton à toit à l'impériale et la sacristie par un toit en appentis.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
dôme carré
toit à l'impériale
appentis
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations feuillage
Précision représentations

Chapiteaux feuillagés aux parties orientales.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1919/09/10
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 10 septembre 1919.

Annexes

  • Une inscription gravée sud le contrefort sud-est du bras sud relate :

    En l´an de grace 1520 fut allustée (ajustée) ceste première pierre, par Marson d´Aur et (...).

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 132 ; 134
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    pp. 481-482
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 280-282 ; 286-287
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VII, pp. 112-114
Périodiques
  • MENU, Henri. Mélanges d´épigraphie ardennaise . Bulletin monumental , 1893, vol. 58. 41 p.

    pp. 10-11
  • GUELLIOT, Octave. Les ornements, dates, inscriptions et sentences liminaires dans l´arrondissement de Vouziers. Revue historique ardennaise, 1914, tome XXI.

    pp. 112 ; 154
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises, églises d'avant-garde : Charbogne-Vandy-Givry-sur-Aisne. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1953, n°93.

    p. 11
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : l'art des tailleurs de pierre dans les pays de Bourcq et d'Attigny. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1955, n°100.

    p. 12
  • TAINTURIER, Claude. La chasse et l´art. Quelques oeuvres conservées ou réalisées dans les Ardennes. Etudes ardennaises, 1963, n°32, p. 21-30.

    p. 27
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    p. 5
  • BONHOMME, Henri. L'église de Saint-Morel et son retable. Le Curieux Vouzinois, juin 1998, n°4.

    pp. 4-20