Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Médard de Pomacle

Dossier IA51000517 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

  • Ensemble des autels secondaires de la Vierge et de saint Médard
  • Statue : Saint évêque
  • Maître-autel
  • Bannière de procession : Immaculée Conception
  • Ensemble des autels secondaires de saint Joseph et de saint Antoine de Padoue
  • Ensemble de 7 verrières abstraites et allégoriques (baies 101 à 107)
  • Statue : Saint Pierre
  • Chandelier d'autel
  • Confessionnal
  • Ensemble des 3 verrières du chœur (baies 0, 1 et 2)
  • Ensemble des reliefs de la plate-bande du portail et des tympans de la fenêtre de la façade
  • Présentation du mobilier de l'église de Pomacle
  • Ciboire
  • Peinture monumentale : Chemin de croix
  • Bannière de paroisse : Saint Médard
  • Ornement vert (chasuble, étole)
  • Ensemble de 6 vases décoratifs en forme d'obus
  • Statue : Saint Jacques
  • Ensemble de 14 verrières allégoriques (baies 3 à 16)
  • Ensemble de 2 verrières allégoriques (baies 15 et 17)
  • Christ en croix
  • Ensemble de bancs de fidèles
  • Statues des autels secondaires : Saint Médard et Vierge à l'Enfant
  • Custode
  • Ensemble des peintures monumentales de l'église : Vie de saint Médard, Scènes typologiques
Vocables Saint-Médard
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Bourgogne
Adresse Commune : Pomacle
Cadastre : 1990 AB 60, 61 ; 1835 C1 154, 155

L’église de Pomacle était une succursale de l'église de Bazancourt. Elle est mentionnée pour la première fois en 1053.

L'édifice précédent l'actuel avait peut-être été construit dans la première moitié du 12e siècle. Il est remanié dans la seconde moitié du 12e siècle par l’introduction de voûtes d’ogives sur la croisée et le bras nord du transept, la reconstruction du clocher et l’ajout des chapelles du chœur. Le vaisseau central de la nef est voûté au 16e siècle. En 1880, la nef est entièrement reconstruite, ainsi que la voûte de la croisée, par Édouard Thiérot, architecte diocésain. Cette église est presque entièrement détruite le 6 octobre 1918, minée par les troupes allemandes avant de quitter le village.

Un baraquement est mis en place pour servir de lieu de culte provisoire. La nouvelle église est élevée entre 1923 et 1927 à l’emplacement de l’ancienne sur les plans de l’architecte Henri Royer. Les travaux sont réalisés par Georges Gaillot, entrepreneur à Bazancourt. Elle est publiée dans la revue L’Architecture en 1932.

Période(s) Principale : 12e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source , (détruit)
Secondaire : 16e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Thiérot Edouard,
Edouard Thiérot (18 avril 1823 - )

Architecte diocésain du diocèse de Reims de 1849 à 1897.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte diocésain, attribution par source
Auteur : Royer Henri,
Henri Royer (1885 - 1974)

Architecte rémois qui a beaucoup travaillé à Reims et dans ses environs lors de la Première Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Gaillot Georges,
Georges Gaillot

Entrepreneur de maçonnerie actif à Bazancourt, près de Reims, au milieu du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie, attribution par source

L'église est implantée au centre du village et orientée au nord-est.

L'ancienne église présentait un plan en croix latine avec une nef à bas-côtés, une tour sur la croisée du transept, un chœur à chevet plat flanqué de deux chapelles rectangulaires ouvrant à la fois sur le chœur et les bras du transept. L'ensemble était voûté d'ogives à l'exception du chœur et du bras sud du transept couverts d'une voûte en berceau brisé.

La nouvelle église présente un plan allongé. La nef se compose de trois vaisseaux à trois travées et le chœur d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La travée droite du chœur est encadrée par deux sacristies et une tribune, soutenue par deux colonnes fasciculées, occupe la première travée du vaisseau central de la nef. Le clocher polygonal est placé sur l'angle antérieur droit de la façade : son rez-de-chaussée sert à la fois de cage d'escalier pour la tribune et de chapelle des fonts baptismaux. Un porche précède le grand portail de la façade.

L'édifice est bâti en appareil polygonal avec chaînes d'angle, baies et corniches en pierre de taille ; les soubassements sont en pierre de taille à bossage. Le sol est revêtu de carreaux de ciment de plusieurs couleurs et les faces intérieures des murs sont enduites et peintes. La nef est couverte par un plafond en béton armé à poutres apparentes, les bas-côtés et le chœur par des voûtes en berceau polygonal, avec un cul-de-four polygonal pour l'abside, également en béton armé. Les murs du du chœur et du vaisseau central de la nef sont percés de hautes baies étroites (groupées par deux ou trois dans la nef) et les collatéraux de petites baies carrées géminées. Les vaisseaux de la nef sont séparés par des colonnes fasciculées géminées en béton armé. Le rez-de-chaussée du clocher comporte une porte d'entrée secondaire placée de biais et encadrée par deux baies carrées sous arcatures.

La charpente métallique porte des ardoises. Le vaisseau central de la nef est couvert par un toit à longs pans terminé par des croupes, les bas-côtés par des toits en appentis à demi-croupe, la travée droite du chœur par un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire pierre de taille bossage
béton béton armé
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond, en béton armé
voûte en berceau, en béton armé
Couvertures toit à longs pans croupe
toit à longs pans croupe polygonale
appentis demi-croupe
flèche polygonale
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, suspendu
États conservations bon état
Techniques vitrail
peinture
sculpture
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables nef, choeur

Références documentaires

Documents figurés
  • Pomacle -L'Église. [vers 1900]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. particulière).

    archives privées
  • [L'église de Pomacle depuis la porte du cimetière]. [vers 1900]. 1 impr. photomec. : carte postale (coll. particulière).

    archives privées
  • Pomacle - L'Église [vue de l'église détruite depuis la porte du cimetière] / G.-A. Deville. [1918]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. particulière).

    archives privées
  • Pomacle (Marne). - L'Église [vue de la nouvelle non encore totalement achevée dans son décor sculpté] / G.-A. Deville. [1926-1927]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. particulière).

    archives privées
Bibliographie
  • COSNARD, Pierre. Il fut un temps... Pomacle. Baslieux-les-Fismes : O.P.H.I.R., 2007.

    p. 65-86
  • DEMOUY, Patrick. Genèse d'une cathédrale : les archevêques de Reims et leur Église aux XIe et XIIIe siècles. Langres : Éditions Dominique Guéniot, 2005. 804 p.

    p. 693
  • F.H. Églises, par M. Ch.-Henri Royer. L'Architecture. 1932, n° 11, p. 399-403.

  • JADART, Henri, DEMAISON, Louis. Répertoire archéologique de l’arrondissement de Reims. Canton de Bourgogne (2e partie). Reims : L. Michaud. 1933.

    p. 95-107
(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture (c) Ministère de la culture ; (c) Conseil départemental de la Marne (c) Conseil départemental de la Marne - Marasi Julien - Dewancker Camille - Ducouret Bernard
Bernard Ducouret

chercheur du Service régional de l'inventaire et auteur de certaines publications de l'inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.